Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et infantile : lancement du vaccin hib avec le coup d’envoi de la SSME - 20/10/2008 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant OU SSME débutera ce jour. Pour sa 5e édition, cette grande campagne sanitaire sera marquée par l’introduction du vaccin hib dans le PEV (Programme Elargi de Vaccination) de routine. Pour son lancement, l’intérêt de ce nouveau vaccin nous est expliqué par le Dr Constance Razaiarimanga, Administrateur du PEV (Programme Elargi de Vaccination) à l’OMS à travers cette interview.

Midi Madagasikara : Le vaccin hib protège contre quelle maladie ?

Dr Constance Razaiarimanga : Ce vaccin prévient les maladies dues au hib ou hæmophilus influenzæ de type B, notamment la pneumonie et la méningite. Ces affections constituent une importante préoccupation de santé publique dans le monde entier. La transmission de la bactérie se fait par voie respiratoire et les enfants de moins de 5 ans sont principalement à risque. En Afrique, entre autres, plus d’un enfant sur 5 souffrant de méningite hib meurt. En outre, la pneumonie hib est responsable de 900 000 décès d’enfants de moins de 5 ans et le hib peut causer jusqu’à 20% d’IRA (Infections Respiratoires Aiguës) sévères. Pourtant, ces différents cas sont tout à fait évitables avec la vaccination. C’est d’ailleurs pour réduire la mortalité et la morbidité infantiles liées à ces maladies évitables avec la vaccination que l’OMS a recommandé l’introduction du vaccin hib dans le PEV de routine à Madagascar. Aujourd’hui, le PEV qui a débuté en 1976 dans la Grande Ile, comprend 8 vaccinations gratuites, notamment contre la diphtérie, la coqueluche, la tuberculose, le tétanos chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 1 an, la poliomyélite, la rougeole, l’hépatite B et les maladies dues au hib.

M.M. : A quel âge doit-on administrer ce nouveau vaccin ?

Dr. C.R. : Le vaccin hib est administré respectivement à la 6e, à la 10e et à la 14e semaines du nourrisson. Il est très compatible avec le PEV déjà existant. En effet, il n’y a plus lieu de faire une autre injection à l’enfant puisque le vaccin hib sera associé dans la même seringue que les autres antigènes. Ce nouveau vaccin s’ajoutera ainsi aux vaccins DTC (Diphtérie-Tétanos-Coqueluche) et au VPO (Vaccin Poliomyélitique Oral) administrés à ces mêmes périodes. D’ici la fin de l’année, nous espérons atteindre un taux de couverture en vaccin hib3 de 92%.

Recueillis par Vola Andriamanana

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !