Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : recours aux contraceptifs, en hausse de 4,3% - 12/12/2008 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Visiblement, les femmes malgaches commencent vraiment à prendre en charge leur santé reproductive. A preuve, le recours aux différents produits et méthodes de contraception a connu une nette augmentation, de l’ordre de 4,3 %, en une année. Le taux de prévalence contraceptive est, en effet, passé de 16,27% à 20,60% de 2007 à 2008. En outre, les femmes sont également de plus en plus nombreuses à préférer les services médicaux à ceux des matrones. C’est en tout cas, la tendance depuis l’instauration de la gratuité des produits contraceptifs, des kits d’accouchement et des kits pour l’opération césarienne (en cas de complications obstétricales), auprès des formations sanitaires publiques. Ces derniers temps, le nombre d’accouchements et la prise en charge des urgences obstétricales ont évolué respectivement de 80 et de 51% dans les hôpitaux publics.

Efforts conjugués

«L’objectif principal de cette promotion de la planification familiale et de l’accès aux soins obstétricaux de qualité étant la réduction de la mortalité infantile et maternelle, et partant, de la pauvreté. Et la mesure a porté ses fruits, grâce aux efforts conjugués des différents partenaires techniques et financiers, des agents de santé,…et de la communauté », s’est réjoui le Dr Bako Rakotoelina, directeur du Planning Familial, lors de l’ouverture officielle de la réunion de coordination en santé de la reproduction et sur la planification familiale, hier à l’Espace Salohy à Iavoloha.
Cette rencontre vise à mettre au point des stratégies pour améliorer davantage la survie de l’enfant, du nouveau-né, ainsi que la santé maternelle.

Suivis médicaux réguliers

« L’accès à la contraception permet à la femme de choisir librement le nombre de ses enfants et le moment où elle veut en avoir. Il est également un moyen efficace pour réduire les grossesses non désirées et les IVG qui sont nocives à la santé maternelle et infantile », reconnaît une mère de famille.
Parmi les méthodes contraceptives modernes, les femmes optent majoritairement pour l’injection contraceptive dont la protection dure trois mois. «En raison de sa très grande utilisation, nous avons veillé particulièrement à sa disponibilité permanente au niveau des centres de santé. Et effectivement, ces formations sanitaires n’ont point connu de rupture d’approvisionnement ou de stock tout au long de l’année », indique le directeur du Planning Familial. Par ailleurs, pour limiter les effets secondaires que pourraient présenter ces différents produits contraceptifs, ce médecin recommande aux femmes de procéder à des suivis médicaux réguliers auprès des formations sanitaires.

Vola Andriamanana

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !