Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique - Madagascar défie le tétanos : le docteur Jean Louis Robinson, ministre de la Santé, donne l’exemple - 05/07/2006 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C'est dans cette optique que la campagne nationale d'élimination du tétanos maternel et néonatal a été adoptée depuis l'année dernière. “Pour atteindre cet objectif, nous envisageons de vacciner au moins 80% des femmes en âge de procréer dans les districts ciblés avec trois doses d'anatoxines tétaniques selon le calendrier vaccinal recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)”, note le Dr Jean-Louis Robinson, ministre de la Santé et du planning familial, lundi, à Miandrivazo, pendant le lancement du troisième passage de ladite campagne.

Les femmes en âge de procréer, en particulier celles âgées de 15 à 49 ans, s'avèrent être les principales cibles de la campagne dont le premier passage a eu lieu du 21 au 25 octobre 2005 et le second, après un mois d'intervalle, soit du 23 au 27 novembre 2005.

Districts à risque
D'autant plus que, d'après le ministre de la Santé, “plus d'une dizaine d'enfants et de femmes meurent de la maladie tous les mois de février”. Une enveloppe financière s'élevant à 350 000 dollars US est déboursée pour ce troisième passage qui ne prendra fin que ce vendredi 07 juillet. Dix neuf districts classés “à haut risque” en matière de tétanos sont touchés par cette campagne. Parmi ces disctricts figurent Miandrivazo, Sakaraha, Beroroha, Ifanadiana, Benenitra, Ampanihy Ouest, Betioky Sud, Morombe, Toliara II, Midongy du Sud, Ivohibe, Manja Fenoarivo Atsinanana, Soanierana-Ivongo, Mampikony, Bekily, Betroka, Soalala et Vaingaindrano.
Miandrivazo, un district de la région Menabe, a été choisi pour le lancement du troisième passage étant donné que, selon le directeur régional de santé, “le tétanos y demeure un problème de santé publique”.
Outre la vaccination des femmes en âge de procréer, Madagascar met également deux autres stratégies recommandées par les partenaires dont l'OMS, l'Unicef, et le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap). “Elles consistent à promouvoir l'hygiène à l'accouchement et à assurer une surveillance communautaire efficace de la maladie”, souligne le Dr Léonard Tapsoba, représentant de l'OMS à Madagascar.
“L'élimination du tétanos néonatal est déclarée lorsqu'un pays enregistre un nombre de cas de tétanos inférieur à un pour 1 000 naissances vivantes dans tous les districts de santé sur le territoire national”, confie un médecin.
L'objectif est ambitieux. Il reste à savoir si la Grande île parviendra à réunir toutes les conditions et tous les moyens pour l'atteindre.

Henintsoa Andriamiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !