Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Une maladie non déterminée fait des victimes - 28/04/2009 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une maladie contagieuse sévit depuis quelques semaines dans le district d'Amparafaravola. Selon les informations recueillies sur place, elle a déjà fait une dizaine de victimes sans que les habitants sachent de quoi il s'agit. Le premier cas a été enregistré dans le fokontany de Mahatsinjo Ambohidronono, dans le commune Ambakireny, du district de Tsaratanàna. La dépouille de la victime a été transportée à Ambodiatafana, commune Ranomainty dans le district d'Amparafaravola, ce qui a déclenché la propagation de la maladie.

D'autres cas ont été ensuite relevés après cet enterrement, car certaines personnes qui y ont assisté sont tombées malades après.
Des gens signalent que les symptômes ressemblent à ceux de la peste pulmonaire, à savoir les malades présentent un saignement en toussant. Ils se fatiguent vite. Les malades décèdent après deux jours, sans traitement. Mais s'ils bénéficient de soins médicaux à temps, ils peuvent se tenir debout cinq jours après.

Difficulté

La division peste au sein du ministère de la Santé précise qu'il s'agit encore d'une suspiscion de peste pulmonaire, car aucun résultat d'analyse n'a été prélevé auprès de l'Institut Pasteur. Une équipe mobile a été déjà dépêchée dans la région d'Alaotra Mangoro pour renforcer la sensibilisation.
«La situation a pu être maîtrisée à temps. Une quantité de médicaments additionnels y a été envoyée», explique Sahondra Ramiakajato, chef de division peste.

Le doute plane aussi auprès des habitants qui ne veulent rien entendre. «Les habitants croient que les décès successifs sont liés aux gris-gris lancés entre habitants», souligne Jacques Randrianirina, habitant à Tsaratanàna et témoin des funérailles des victimes.

Les équipes de l'Office sanitaire mobile de la région Alaotra Mangoro a du mal à mener la sensibilisation. «Les gens hésitent à rejoindre les formations sanitaires. Ils ne croient pas encore que l'épidémie de la peste puissent les atteindre», précise un des membres de cette équipe mobile qui mène avec difficulté leur mission.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !