Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Hopitaly be Toamasina : 5% de la population en insuffisance rénale - 06/05/2009 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Prise de fonction d’un spécialiste en néphrologie, et voilà que l’hopitaly be de Toamasina va retrouver son titre de centre hospitalier universitaire de Toamasina. Au fait, ce CHU du Grand port a ouvert un centre d’hémodialyse sur un partenariat avec l’Association des Utilisateurs des Reins Artificiels de la Réunion (AURAR). Six appareils sont opérationnels et des matériels de rechange sont déjà sur place. « 5% de la population tamatavienne, de tous âges et de toutes nationalités, ont un problème d’insuffisance rénale », révèle le médecin-chef du CHU Ramanandraibe Kiki avant d’ajouter qu’une dizaine de patients est en attente de traitement adéquat.

Notons que ces derniers ne concernent que les admissions hospitalières. Les étrangers ont l’avantage de pouvoir se faire soigner en Afrique du Sud pour des séances de deux à trois fois par semaine. La capitale économique de Madagascar est alors le premier bénéficiaire de ces matériels sur les cinq provinces périphériques. En parallèle, un autre centre équipé d’un électro-encéphalogramme, sur financement de la BAD, est mis en place toujours au CHU de Toamasina. Ce matériel unique à Madagascar a détecté des tumeurs cérébrales et même des cysticercoses très apparentes dans le Premier port national. Ces matériels avec les spécialistes respectifs sont complétés par le centre échographique et un laboratoire très moderne. Fort heureusement, la capacité hospitalière de 417 lits n’est pas encore plafonnée. Les 236 personnels de ce CHU ont assuré le meilleur service aux malades de la capitale régionale Atsinanana et de ses environs.

Jean-Claude STEVE

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !