Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé infantile : budget insuffisant pour traiter la diarrhée - 26/05/2009 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La diarrhée demeure une menace sérieuse pour la santé infantile à Madagascar. Dans les bas quartiers notamment, elle affecte beaucoup plus la population. Selon une secrétaire du fokontany des 67 ha, le manque d'hygiène en est la principale cause. Cette personne affirme que quatre à six enfants sur dix, âgés de moins de 10 ans, en sont victimes chaque année. La diarrhée est la maladie dont souffrent le plus les enfants de ce quartier.

Marie Anne, mère de six enfants et habitant à Antohomadinika, est toujours embarrassée quand l'un de ses enfants tombe malade. Il lui faut rester au moins quatre jours au chevet de l'enfant.

La diarrhée peut être fatale si elle est mal traitée. Ce risque de mortalité a été révélé par l'étude « Fatal neglect » publiée par l'ONG internationale Wateraid, sortie le 12 mai dans le monde. Elle souligne que l'insuffisance de financement est perçue comme l'une des causes de mortalité due à la diarrhée.

Cinq fois plus de fonds

À Madagascar, la lutte contre le VIH/Sida reçoit cinq fois plus de fonds que le traitement de la diarhée, entre 2004 et 2006. « Moins de 1% de la population est affectée par le VIH/Sida et le risque de décès est minime. Tandis que la diarrhée tue 14 000 enfants chaque année », avance un responsable au sein de l'Onusida.

À Madagascar, le taux de décès lié à la diarhée est de 17% contre 3% pour le VIH/Sida, selon l'estimation de l'UN Millenium Project 2005. Ce qui nécessite un effort pour le Système de santé pour trouver plus de fonds. Pour la plate-forme de concertation Diorano Wash, elle mise sur les stratégies spéficiques. Le lavage des mains avec du savon réduit de moins de 35% les cas de diarhée. L'accès à l'eau potable assure la baisse du taux de morbidité due à la diarrhée de 21%.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !