Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Remède contre le sida : 100 à 200 personnes séropositives pour expérimenter l’essai clinique à Madagascar - 15/07/2009 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’essai clinique du remède contre le sida, découvert par le tradi-thérapeute, Jean Giuliano Nicol Ramarovahiny, n’a pas encore reçu d’autorisation scientifique. «Le ministère ne fait qu’appuyer et accompagner, à travers la délivrance d’autorisation administrative, les recherches susceptibles de marquer un pas en avant dans le domaine de la santé publique. Mais la délivrance de l’autorisation scientifique pour mener l’essai clinique d’une recherche, revient au Comité d’Ethique, composé de plusieurs professeurs éminents en médecine», a tenu à souligner le Dr Henri Ranaivoharisoa, ministre de la Santé de la HAT. Il s’est exprimé ainsi au cours d’un point de presse, hier matin à Ambohidahy.

CD4. En fait, cet essai clinique ne sera pas engagé immédiatement. « Nous sommes aujourd’hui en train de mettre au point le protocole pour entreprendre ces études et ces expérimentations suivant les normes et les procédures requises », a indiqué le Pr. Mamy Randria, médecin référent, chef du service des maladies infectieuses. Ce professeur dirigera l’équipe scientifique qui va mener cet essai clinique. « Ces expérimentations porteront sur 100 à 200 personnes séropositives, volontaires, qui ne sont pas encore sous traitement antirétroviraux. Leurs CD4 doivent être supérieurs à 300. C’est-à-dire qu’elles ne sont pas encore au stade du sida maladie. Aussi, l’essai clinique ne nuira-t-il aucunement à leur état de santé », précise le Pr. Mamy Randria.
Plantes endémiques et miel.

La découverte de ce remède du sida a eu lieu en 2004-2005. «Une démonstration concluante, sur une dizaine de séropositifs, a été effectuée à l’île Maurice en 2007. Le traitement dure entre un à deux mois, suivant le stade de la maladie », a indiqué Jean Giuliano Nicol Ramarovahiny. « Ce remède est à base de plantes endémiques malgaches, associées à du miel et transformées sous forme de poudre », révèle ce tradi-thérapeute. Mais pour être sûr de l’efficacité de ce nouveau médicament, il faut impérativement passer par cet essai clinique. C’est dire que la balle est désormais dans le camp de ce Comité d’Ethique pour pouvoir mener à bien cette expérimentation scientifique.

v.a.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !