Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Mahajanga : des étudiants pratiquent l’ostéopathie - 12/12/2009 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La médecine chinoise connaît un certain engouement. Ainsi, une formation sur l’ostéopathie et l’auriculothérapie est donnée par de spécialistes français. Soigner les douleurs physiques, psychologiques et psychosomatiques sans médicaments et sans matériel médical est possible. Un simple cure-dent est nécessaire à cet effet pour l’ostéopathie.

Depuis lundi 7 décembre, sept tradipraticiens français, membres de l’association « Mots pour maux » de Grenoble, se trouvent à Mahajanga pour encadrer une formation sur ce thème.
Ils ont été sollicités par l’Association pour le développement de l’éducation et de la santé à Mahajanga (Adesma), présidée par le pasteur Hermann Améliore Mahatsara, promoteur du projet.

La méthode enseignée consiste en une régénération de l’énergie générale des parties corps-physique, corps-émotionnel et corps-mental, par l’intermédiaire de l’énergie méridienne selon la médecine chinoise.

Soins gratuits

« La seconde partie de la formation concerne l’auriculothérapie, ou acupuncture sans aiguille. On pique simplement avec un cure-dent des points situés à l’intérieur du pavillon d’une oreille », explique Luc Kaufmann, enseignant-formateur et président de «Mots pour maux ».
Ce type de médecine n’a pas besoin de gros matériels ni de médicaments.

« Notre rôle vise à donner une autonomie totale aux participants en leur permettant de soigner où qu’ils soient, en brousse ou en ville. Le savoir-faire devra être développé pour le besoin de la population », précise le formateur.

Les cours théoriques se sont tenus à la grande salle du GTZ à La Corniche depuis lundi, et jusqu’à jeudi. Les participants à la formation, au nombre de 45, sont des étudiants en médecine, des infirmiers, des sage-femmes, des membres de la Croix-rouge et du milieu paramédical.

Du vendredi 11 décembre au mardi 15 décembre, des soins gratuits sont donnés à la population au siège de la Croix-rouge à Mangarivotra, à titre de cours pratique aux participants.

Vero Andrianarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !