Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6410 - Octobre 2017 - pages 501-507

Docteur Narindrarimanana Avisoa Randriamihangy Fréquence de prescription des bêtabloquants chez les insuffisants cardiaques au CHU-JRB-AntananarivonoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : N.A. Randriamihangy, H.F.R. Raveloson, R.O. Rakoto Sedson, N. Rabearivony, S. Rakotoarimanana - Madagascar


Résumé

Introduction : Actuellement les bêtabloquants doivent être introduits avant la sortie d’hospitalisation dans l’insuffisance cardiaque avec dysfonction systolique. Notre objectif était d’évaluer la fréquence d’utilisation des bêtabloquants dans l’insuffisance cardiaque au sein du CHU-JRB.
Méthode : Nous avons effectué une étude rétrospective descriptive transversale en 2011-2012 dans les services de Médecine Adulte du CHU-JRB, sur les dossiers des insuffisants cardiaques hospitalisés. Nous avons étudié l’âge, le genre, le(s) diagnostic(s), la fréquence cardiaque (FC), la pression artérielle systolique (PAS), la fraction d’éjection (FE), les comorbidités et le traitement de sortie des patients.
Résultats : Nous avons retenu 218 patients âgés de 14-98 ans (âge moyen = 55,08 ans) dont 104 (47,70%) hommes (sex-ratio = 0,91), hospitalisés durant 1-68 jours (moyenne = 10,48). Prescription de bêtabloquant chez n = 135 (61,9%) : métoprolol (n = 120), aténolol (n = 11), bisoprolol (n = 3) et propranolol (n = 1). La FC de sortie était de 44-120 bpm sans bêtabloquant (n = 83) et > 70 bpm chez 77 de ces patients (92,78%). L’échocardiographie a été faite avant la sortie chez 120 patients (55,04%) ; 86 patients (71,66%) avaient une FE ≤ 40% et 68,60% d’entre eux (n = 59) ont reçu un bêtabloquant ; 34 patients avaient une FE > 40% et 61,76% d’entre eux (n = 18) ont reçu un bêtabloquant. Chez les patients ayant en même temps une FE ≤ 40%, une PAS > 85 mmHg et une FC > 60 bpm, 24/80 (30%) ne recevaient pas de bêtabloquant. Les bêtabloquants étaient plus prescrits dans les services cardiologiques que dans les autres services de médecine (70,94% vs 51,48% ; p < 0,01).
Conclusion : Le taux d’utilisation des bêtabloquants était encore bas même en cas de FC élevée et/ou de FE diminuée, principales indications à ce traitement salvateur. Certains des médicaments utilisés n’avaient pas d’indication dans l’insuffisance cardiaque.

Summary
Beta-blockers prescription rate in heart failure patients in the Teaching Hospital of JRB-Antananarivo

Introduction: Currently beta-blockers should be introduced prior to hospital discharge in heart failure patients with systolic dysfunction. We aimed to assess the prescription rate of beta-blockers in these patients in JRB teaching hospital.
Method: We performed a retrospective cross-sectional study in 2011-2012 in medical departments in the teaching hospital, on records of hospitalized heart failure patients. We studied the age, gender, diagnosis(s), heart rate (HR), systolic blood pressure (SBP), ejection fraction (EF), comorbidities and treatment at discharge.
Results: We enrolled 218 patients. The mean age was 55.08 years old (14-98), including 104 (47.70%) men (sex-ratio = 0.91), hospitalized for 1-68 days (mean = 10.48 days). Prescription of beta-blockers in n = 135 (61.9%): metoprolol (n = 120), atenolol (n = 11), bisoprolol (n = 3) and propranolol (n = 1). HR at discharge ranged from 44 to 120 bpm without beta-blocker (n = 83) and was > 70 bpm in 77 of these patients (92.78%). Echocardiography was performed in 120 patients (55.04%); 86 patients (71.66%) had an EF ≤ 40% and 68.60% of them (n = 59) received a beta-blocker; 34 patients had an EF > 40% and 61.76% of them (n = 18) received a beta-blocker. Among patients with FE ≤ 40%, SBP > 85 mmHg and FC > 60 bpm, n = 24/80 (30%) did not receive any beta-blocker. Beta-blockers were more prescribed in cardiology departments than in other departments (70.94% vs. 51.48%; p < 0.01).
Conclusion: The prescription rate of beta-blockers was low even among patients with high heart rate and/or reduced ejection fraction. Some of the prescribed drugs were not indicated in heart failure.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 464 fois, téléchargé 26 fois et évalué 1 fois. 1 commentaire a été posté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !