Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6511 - Novembre 2018 - pages 513-520

Contacter Madame Aurélia Rakotondrainibe Impact de la transfusion sanguine sur la morbi-mortalité des hémorragies digestives hautes non-variqueuses à Antananarivonote

Auteurs : A. Rakotondrainibe, TH Avotsihoarana, S.D Rakotomena, HMR Randriamizao, RCN Rakotoarison, A. Riel, A.T. Rajaonera, NE Raveloson - Madagascar


Résumé

Introduction : La stratégie transfusionnelle la plus sûre et la plus efficace reste encore controversée dans la littérature car un excès de transfusion peut être associé à un taux de resaignement élevé ainsi qu’un taux de mortalité non-négligeable. L’objectif de cette étude est de déterminer la morbi-mortalité liée à la transfusion de produits sanguins labiles, au cours des hémorragies digestives hautes non-variqueuses.
Matériels et méthode : Une étude rétrospective, analytique sur une période de cinq ans (de 2012 à 2016), au service de réanimation chirurgicale, du centre hospitalier universitaire, Joseph Ravoahangy Andrianavalona, à Antananarivo, Madagascar a été réalisée. Les dossiers des patients ayant présenté une hémorragie digestive haute non-variqueuse ont été étudiés. Le test de Pearson a déterminé les corrélations entre nécessité de chirurgie, mortalité et transfusion. Les courbes ROC ont évalué la spécificité de la transfusion sur la nécessité de chirurgie et la mortalité (SigmaPlot® 10.0).
Résultats : Ont été analysé 1006 dossiers. Les patients de 46,1 ± 15,6 ans, à prédominance masculine, étaient surtout admis pour association hématémèse et méléna (ou rectorragie) (46,9%). La transfusion a été effectuée à 53,5%. La nécessité de chirurgie (2,6%) et la mortalité (1,7%) avaient une corrélation significative avec la transfusion. A plus de 3,5 poches transfusées, le recours à la chirurgie (81,3-98%) et la mortalité (80,3-97,8%) sont spécifiquement plus importants.
Conclusion : La transfusion sanguine n’est pas exempte de complications et peut augmenter la morbi-mortalité. La transfusion restrictive pourrait être bénéfique avec des avantages sur l’économie de santé.

Summary
Impact of blood transfusion on the morbidity and mortality of non-variceal upper gastrointestinal bleeding in Antananarivo

Background: The safest and most effective transfusion strategy is still controversial because excess transfusion can be associated with a high rate of rebleeding and a significant mortality rate. The aim of this study is to assess the morbidity and mortality associated with the blood transfusion in non-variceal upper gastrointestinal bleeding.
Materials and method: A retrospective, analytical study over a period of five years (from 2012 to 2016), in the surgical intensive care unit, of the university hospital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, in Antananarivo, Madagascar was carried out. Records of patients with non-variceal upper gastro-intestinal bleeding were studied. The Pearson test determined the correlations between need for surgery, mortality and transfusion. The ROC curves assessed the specificity of the transfusion on the need for surgery and mortality (SigmaPlot® 10.0).
Results: Over the period of the study, 1006 files were analyzed. Patients aged 46.1 ± 15.6 years, predominantly male, were mostly admitted for combination: haematemesis plus melena or rectorrhagia (46.9%). The transfusion was performed at 53.5%. The need for surgery (2.6%) and mortality (1.7%) were significantly correlated with transfusion. At more than 3.5 transfused blood products units, the need of surgery (81.3-98%) and the mortality (80.3-97.8%) were specifically more important.
Conclusion: Blood transfusion may lead to some complications and can increase morbidity and mortality. Restrictive transfusion could be beneficial with also health economics benefits.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 896 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 66ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !