Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6611 - Novembre 2019 - pages 562-568

Contacter Docteur Patrick Randrianandraina Facteurs favorisant les otomycoses en région tropicalenote

Auteurs : P.M. Randrianandraina, A.H. Rakotomananjo, H.E. Ramilison, G.F.A. Razanakoto, R.M.J. Razafindrakoto - Madagascar


Résumé

Contexte et objectif : La connaissance des facteurs de risque dans la survenue de l’otomycose est essentielle dans la prise en charge de cette otite externe chronique et récidivante. Notre objectif est de déterminer les facteurs impliqués dans la survenue de cette pathologie dans notre région tropicale.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude "cas-témoins" concernant les otomycoses au service d’ORL du CHU Professeur Zafisaona Gabriel Mahajanga, Madagascar, sur une période de 3 ans allant de janvier 2016 à décembre 2018 chez des patients présentant une otomycose. Les variables étudiées étaient les facteurs sociodémographiques, comportementaux et cliniques.
Résultats : Nous avons inclus 180 patients (90 cas et 90 témoins) avec un sex-ratio de 0,45. L’âge moyen (± écart-type) était de 27,2 (± 13,97) ans. La pratique des professions en plein air (OR = 1,59) et la provenance des zones rurales (OR = 2,27) étaient les facteurs sociaux exposant les patients à l’otomycose. Les baignades fréquentes en eau de mer (OR = 1,66) et le curetage des oreilles (OR = 2,88) étaient les facteurs comportementaux. Une mycose cutanée était associée dans 60% des cas (p = 0,029). L’utilisation de l’eau de puits pour la toilette quotidienne serait un facteur protecteur (OR = 0,40).
Conclusion : En plus d’être favorisée par le climat, l’otomycose au CHU de Mahajanga est en rapport avec certains facteurs socio-culturels et individuels. En zone tropicale, l’identification de ces facteurs favorisants permet d’affiner la prise en charge des otomycoses en informant et en éduquant les patients sur ces derniers.

Summary
Involved factors in the occurrence of otomycoses in a tropical region

Context and objective: Knowledge of risk factors in occurrence of otomycosis is capital in management of this chronic and recurrent externa otitis. We aim to determine the factors involved in the occurrence of this pathology in our tropical region.
Material and methods: This is a case-control study on otomycosis at the ENT department of CHU Professor Zafisaona Gabriel Mahajanga, Madagascar, from January 2016 to December 2018 in patients with otomycosis. The variables studied were sociodemographic, behavioral and clinical factors.
Results: We included 180 patients (90 cases and 90 controls) with a sex ratio of 0.45. Mean age (± standard deviation) was 27.2 (± 13.97) years. Outdoor occupations (OR = 1.59) and rural origin (OR = 2.27) were the social factors exposing patients to otomycosis. Frequent bathing in sea water (OR = 1.66) and ear curettage (OR = 2.88) were the behavioral factors. Cutaneous mycosis was associated in 60% of cases (p = 0.029). The use of well water for daily cleansing would be a protective factor (OR = 0.40).
Conclusion: In addition to being favored by the climate, otomycosis at the Mahajanga’s university Hospital is related to certain socio-cultural and individual factors. In tropical areas, the identification of these contributing factors makes it possible to refine the management of otomycosis by informing and educating patients about them.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 450 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 67ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !