Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine


Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations



Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine du Maghreb ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Algérie, au Maroc ou en Tunisie ?
Demandez, dès maintenant, notre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine du Maghreb 255 - Juin 2019 - pages 5-12

Prescription des antibiotiques dans un Centre Hospitalier Universitaire de l’ouest Algérie. Enquête de prévalence en 2016 note

Auteurs : N. Guetarni, S. Zouagui, Z.A. Fouatih - Algérie


Résumé

Introduction : L’utilisation abusive des antibiotiques favorise souvent l’évolution des bactéries vers la résistance, notamment en milieu hospitalier. Les objectifs de cette étude étaient d’estimer le taux de prévalence des patients sous antibiotiques en milieu hospitalier, de décrire les molécules les plus fréquemment prescrites, et d’identifier les facteurs de risque.
Méthodes et patients : Une enquête de prévalence instantanée a été menée durant la période du 3 au 11 mai 2016 au CHU d’Oran. Tous les services d’hospitalisation et tous les patients étaient inclus. Le recueil des données a été fait sur un questionnaire standardisé. Les questionnaires étaient contrôlés et validés avant la saisie des données sur le logiciel Epi info V6.04.
Résultats : Cinq cent trente-cinq patients ont été inclus dans cette étude. Ils étaient répartis dans 26 services d’hospitalisation, dont 52,3% dans des services de chirurgie et 41,3% dans des services de médecine. La prévalence des patients sous antibiotiques était de 46,7% et la prévalence des traitements antibiotiques était de 71,9%. La prescription était faite dans un contexte curatif pour 52% des patients et 43% des patients ont reçu une antibioprophylaxie. Les B-lactamines représentaient 45,4% des prescriptions ; Les céphalosporines étaient les molécules les plus prescrites avec 33% réparties à des proportions similaires entre les céphalosporines de 1ère génération et céphalosporine de 3ème génération. Les nitro-imidazolés avaient une proportion de 17,1%.
Conclusion : Un plan d’action de bon usage des antibiotiques et une surveillance de prescription doivent impérativement être élaborés et suivis au niveau de notre établissement.

Summary
Prescription of antibiotics in a university hospital in Western Algeria: prevalence survey in 2016

Introduction: The abuse of antibiotics often favors the evolution of bacteria towards resistance, especially in hospitals. The objectives of this study were to estimate the prevalence rate of patients on antibiotics in hospitals, to describe the most frequently prescribed molecules, and to identify the risk factors.
Methods and patients: An instantaneous prevalence survey was conducted during the period from 3 to 11 May 2016 at UTH Oran. All hospitalization services and all patients were included. Data collection was done on a standardized questionnaire. The questionnaires were checked and validated before data was entered into Epi info V6.04.
Results: Five hundred and thirty-five patients were included in this study. They were divided into 26 hospitalization services, of which 52.3% were in surgical services and 41.3% in medical services. The prevalence of patients on antibiotics was 46.7% and the prevalence of antibiotic treatment was 71.9%. The prescription was made in a curative context for 52% of patients and 43% of patients received antibiotic prophylaxis. B-lactams accounted for 45.4% of prescriptions; cephalosporins were the most commonly prescribed molecules with 33% distributed at similar proportions between 1st generation cephalosporins and 3rd generation cephalosporins. Nitroimidazoles had a proportion of 17.1%.
Conclusion: An action plan for the proper use of antibiotics and prescription monitoring must be developed and monitored in our institution.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb électronique.
Il a été consulté 339 fois, téléchargé 10 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine du Maghreb
    Trimestriel - ISSN 2491-4886
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !