Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations



Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine du Maghreb ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Algérie, au Maroc ou en Tunisie ?
Demandez, dès maintenant, notre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine du Maghreb 255 - Juin 2019 - pages 27-37

Profil de résistance aux antibiotiques dans les infections urinaires communautaires au Maroc note

Auteurs : A. Ezzaki, N. Ou-kheda, Z. Elbakili, S. Izyajen, M. Kenz, R. Mabchour, S. Kabil, Y. Sekhsokh - Maroc


Résumé

Introduction : Les infections urinaires constituent un véritable problème de santé publique. Elles représentent un motif fréquent de consultation, entraînant une prescription importante et parfois inappropriée d’antibiotiques.
Objectif : Evaluer l’épidémiologie et le niveau de résistance aux antibiotiques de 3866 souches de bactéries uropathogènes isolées d’infections urinaires chez des patients externes non-hospitalisés consultants au secteur privé ou public.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude multicentrique prospective réalisée dans 27 laboratoires d’analyses médicales répartis dans neuf villes au Maroc (Rabat, Salé, Kenitra, Marrakech, Meknès, Settat, El-Jadida, Tanger, Ouarzazate), qui a porté sur 4300 examens cytobactériologique des urines allant de janvier 2017 à août 2017.
Résultats : Les entérobactéries représentent 95% des bactéries isolées, avec prédominance d’Escherichia coli (64,3%). Les bactéries à Gram positif ne représentent que 5%. Les femmes étaient plus touchées (sex-ratio = 2,19). L’étude de la sensibilité a montré une fréquence élevée de résistance aux principales familles d’antibiotiques, en effet, le taux de résistance acquise le plus élevé pour Escherichia coli a été observé avec l’amoxicilline (64,7%).
Conclusion : Cette étude sans précédent au Maroc, elle nous a permis d’avoir une idée sur les taux de résistance aux antibiotiques des principales bactéries impliquées dans les infections urinaires.

Summary
Antibiotic resistance profile in community urinary tract infections in Morocco

Introduction: Urinary tract infections are a real public health problem. They are a frequent reason for consultation as they entail a significant and sometimes inappropriate prescription of antibiotics.
Objective: To evaluate the epidemiology and the level of resistance to antibiotics of 3866 strains of uropathogenic bacteria isolated in outpatient private or public sector consultants;
Methods: It is a prospective multicenter study carried out in 27 medical analysis laboratories in nine cities in Morocco (Rabat, Salé, Kenitra, Marrakesh, Meknes, Settat, El-Jadida, Tangier, Ouarzazate), which involved 4300 cytobacteriogical testing of urine from January 2017 to August 2017.
Results: Enterobacteriaceae accounted for 95% of isolated bacteria, predominantly Escherichia coli (64,3%). Gram-positive bacteria account for only 5%. Female patients were more affected (sex-ratio F/H = 2,19). The study of sensitivity demonstrated a high level of resistance to the principal antibiotic families, indeed, the highest rate of acquired resistance of Escherichia coli was observed with amoxicillin (64,7%).
Conclusion: This study unprecedented in Morocco, it gave us an idea on the rates of antibiotic resistance of the main bacteria involved in urinary tract infections.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb électronique.
Il a été consulté 375 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine du Maghreb
    Trimestriel - ISSN 2491-4886
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !