Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine


MOOC : Vaccinology - Informations et inscriptions



Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine du Maghreb ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Algérie, au Maroc ou en Tunisie ?
Demandez, dès maintenant, notre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine du Maghreb 257 - Décembre 2019 - pages 15-22

Madame Rachida Bouatay Aspects thérapeutiques et évolutifs des tumeurs malignes primitives de la parotide note

Article Open access

Auteurs : R. Bouatay, J. Houas, S. Cherif, l. Chouchène, M. Ferjaoui, A. EL Korbi, N. Kolsi, K. Harrathi, J. Koubaa - Tunisie


Résumé

Objectif : Exposer les modalités de prise en charge thérapeutique des tumeurs malignes primitives de la parotide et évaluer les aspects évolutifs et le pronostic de ces tumeurs.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective ayant colligé 14 cas de tumeurs malignes primitives de la parotide pris en charge au service d’ORL et de CCF du CHU Fattouma Bourguiba de Monastir sur une période de 15 ans.
Résultats : L’âge moyen était de 50 ans avec un sex-ratio de 0,9. Le délai moyen de consultation était de 28 mois. Les types histologiques étaient dominés par le carcinome à cellules acineuses, carcinome muco-épidermoïde et l’adénocarcinome. La tumeur était classée T2 dans 6 cas et N0 dans 11 cas. Il n’y avait pas de métastases à distance chez tous les malades. Tous nos patients ont eu une parotidectomie avec examen histologique en extemporané. Une parotidectomie totale a été pratiquée dans 10 cas. Dans 4 cas, la parotidectomie totale était non conservatrice du nerf facial et élargie à la peau chez 3 patients. Un geste ganglionnaire a été associé dans 10 cas. Une radiothérapie post opératoire a été réalisée dans 7 cas. Il y avait une paralysie faciale définitive dans 4 cas, une ostéo-radionécrose dans un cas et une aplasie fébrile dans un cas. Trois cas de récidive ont été notés.
Conclusion : La chirurgie est le traitement de référence des tumeurs malignes primitives de la parotide. La radiothérapie post opératoire permet d’améliorer le contrôle locorégional.

Summary
Therapeutic and evolutive aspects of parotid gland malignant tumors

Objective: The aim of this study was to assess the clinical and pathologic features of patients with parotid gland malignant tumors and to determine their prognostic factors.
Material and methods: A retrospective study was undertaken at the ENT Department and Head and Neck Surgery of Fattouma Bourguiba Hospital including 14 patients with primary malignant parotid gland tumors over a period of 15 years.
Results: The mean age of the patients was 50 years with a sex ratio of 0.9. Histologically, the tumors were mucoepidermoid carcinoma, adenocarcinoma, acinic cell carcinoma. According to the UICC classification system, tumors were classified T2 in 6 cases and No in 11 cases. The extension assessment did not reveal distant metastases in all patients. All our patients had a parotidectomy with histological examination in extemporaneous. Total parotidectomy was performed in 10 cases. In 4 cases, total parotidectomy was non-conservative of the facial nerve and enlarged to the skin in 3 patients. Neck dissection was associated in 10 cases. Post-operative radiation was indicated in 7 cases. Among the complications, there were definitive facial palsy in 4 cases, osteoradionecrosis in 1 case and febrile aplasia in 1 case. Three cases of recurrence were noted.
Conclusion: Surgery is the treatment of choice. The postoperative radiotherapy improves locoregional control.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb électronique.
Il a été consulté 1545 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.

Retour

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





MOOC : Vaccinology - Informations et inscriptions


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine du Maghreb
    Trimestriel - ISSN 2491-4886
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !