Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Cœliochirugie à l’hôpital de Kati : de main de maître - 19/03/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il est désormais possible de réaliser cette opération dans le centre hospitalo-universitaire grâce à une équipe de chirurgiens chinois. Bonne nouvelle du côté de l’hôpital de Kati : il est désormais possible de réaliser une intervention de cœliochirurgie dans ce centre hospitalo-universitaire grâce à une équipe de chirurgiens chinois, dirigée par le Dr Wu Zheng Rong, un grand spécialiste dans cette discipline. Assisté de ses compatriotes et de Maliens, il a effectué mardi une troisième intervention en cœliochirurgie à l’hôpital de Kati. Il s’agissait d’une opération de la cholésctyte, une inflammation de la vésicule biliaire liée à la présence d’un calcul. L’intervention chirurgicale a été effectuée sur une jeune patiente de 25 ans. Elle est intervenue après les deux premières effectuées dans le même l’hôpital sur une lithiase et un kyste. La cœliochirugie est une technique de pointe.

Il s’agit d’une chirurgie mini invasive qui utilise un équipement ultramoderne appelé « colonne de chirurgie ». Celle-ci est constituée d’un écran de télévision, d’une caméra, de trocarts, de bistouris électriques et pinces miniaturisés très performants. Mardi dernier, il était 9h 40 lorsque le Dr Wu Zheng Rong enfila ses gants puis commença à enrouler soigneusement des "champs" (tissus stérilisés) autour de la patiente. Il fit ensuite trois petites incisions sur le corps de la patiente à partir desquelles, il introduisit le trocart en vue d’y glisser la caméra, les bistouris électriques et les pinces. Une anesthésiste surveillait la patiente et veillait sur des paramètres liés à tension artérielle, la fréquence cardiaque et respiratoire, à la quantité d’oxygène dans le sang et les notait sur une fiche de surveillance.

Au même moment, un anesthésiste chinois continuait de maintenir la patiente sous anesthésie. Des curares, des produits permettant de créer un relâchement musculaire, avaient été administrés à la malade. Dans ces conditions, elle devait être forcement branchée sur un respirateur. Le Dr Wu Zheng Rong travaillait les yeux rivés sur l’écran de contrôle. Il ôta les tissus graisseux (les adhérences dans le jargon des chirurgiens) avant de procéder à la cholécystectomie c’est-à-dire l’ablation de la vésicule biliaire. L’intervention a duré moins de quarante minutes. Tout au cours de l’opération, le chirurgien chinois donnait aux assistants maliens, des précisions sur certains aspects de la méthode. Deux autres interventions étaient programmées dans la même matinée. La cœliochirurgie a aussi le mérite de poser, en même temps, d’autres diagnostics et de corriger les anomalies constatées. Ce fut le cas avec notre patiente qui souffrait également d’une hernie ombilicale. Cette tumeur a été aussi opérée par le Dr Wu Zheng Rong et son équipe. La cholécystectomie est une intervention banale en cœliochirurgie, explique le spécialiste chinois en assurant que l’opération aurait même pris moins de temps n’eut été la présence des multiples adhérences.

En Chine, a-t-il poursuivi, la cholécystectomie dure environ 15 minutes. Et l’intervention peut être effectuée par tous les chirurgiens formés dans la cœliochirurgie. Cette formation est programmée au mois d’avril prochain en Chine à l’intention de chirurgiens africains dont un de l’hôpital de Kati. Cela fait plus d’une année que cet établissement a acquis sa colonne auprès de la mission médicale chinoise. Mais en l’absence de certains accessoires, l’équipement n’était pas encore opérationnel. Le coût d’une intervention en cœliochirurgie est fixé au centre hospitalier de Kati à 55 000 Fcfa. Cette technique est aussi pratiquée à l’hôpital du Point G reste la référence dans le domaine chez nous.

par Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !