Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de rougeole en Afrique de l’ouest et du centre : la réduction de la mortalité infantile en pâtit - 26/04/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du début de l’année à la date du 28 mars, 22 364 cas avaient été signalés avec 185 décès. Seize pays d’Afrique de l’ouest et du centre font face à des épidémies de rougeole, annoncent l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF dans un communiqué conjoint. Du début de l’année à la date du 28 mars, 22 364 cas avaient été signalés avec 185 décès. Les organismes onusiens expliquent qu’un manque de financement pour les campagnes de vaccination de suivi contre la rougeole de l’ordre de 59 millions de dollars (environ 30 milliards Fcfa) au plan mondial et de 16 millions de dollars (8 milliards Fcfa) pour l’Afrique, expose les enfants au risque. Il faut donc une réponse appropriée des donateurs et des gouvernements.

L’UNICEF et l’OMS signalent que les efforts des gouvernements africains, avec l’appui de partenaires comme l’Initiative rougeole (menée par la Croix-Rouge américaine), la Fondation des Nations unies, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, l’OMS et l’UNICEF, ont abouti à une réduction de 92% des cas entre 2000 et 2008 en Afrique. Toutefois, en Afrique de l’ouest et du centre, la plupart des pays n’ont vacciné que 80% ou moins de leur population par le biais de la vaccination de routine, alors qu’il est recommandé d’atteindre 95%. "Un tel chiffre montre que nous pouvons nous attendre à des épidémies importantes et durables tous les trois ou quatre ans", a indiqué le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Luis Gomes Sambo. "Pour éliminer le risque de résurgence, les pays doivent continuer à procéder à des campagnes de suivi tous les deux à quatre ans jusqu’à ce que leurs systèmes de soins de santé soient en mesure de fournir deux doses de vaccin contre la rougeole à tous les enfants et de traiter la maladie", a ajouté le Dr Sambo.

Le directeur régional de l’Unicef pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Gianfranco Rotigliano, a de son côté constaté que « nous continuons de rater des enfants. C’est pour cela que nous avons un groupe de victimes potentielles qui ne cesse de se renforcer et se transforme en un terreau pour les épidémies de rougeole ». L’OMS et l’UNICEF relèvent que les enfants qui ne sont pas vaccinés font généralement partie des communautés les plus vulnérables, les plus pauvres et celles dont l’accès aux services de santé est insuffisant, en particulier dans les centres périurbains et les zones rurales. Ces enfants ne sont généralement touchés que par les services en stratégie avancée. « Toucher les enfants non vaccinés est essentiel, en particulier dans un contexte d’insécurité alimentaire et de malnutrition généralisée. Les enfants en mauvaise santé courent le risque de mourir de la rougeole", avertit Gianfranco Rotigliano.

Le communiqué conjoint mentionne des indications préoccupantes observées dans la région dès l’année dernière. Ainsi, une flambée majeure au Burkina Faso a produit plus de 50 000 cas et 340 décès et des flambées localisées au Bénin, en Guinée, dans notre pays, au Niger, et au Sénégal ont produit 16 808 cas et 68 décès. Cette année déjà, seize pays sont en situation d’épidémie de rougeole en Afrique de l’ouest et du centre. Selon les deux organisations onusiennes, 2010 est une année charnière pour la réalisation des objectifs des Nations unies visant à réduire la mortalité liée à la rougeole de 90% entre 2000 et 2010. Si rien n’est fait pour contrer la résurgence des cas de rougeole, les progrès réalisés jusqu’ici risquent d’être remis en cause. « Les besoins de financement doivent être couverts pour que les pays puissent continuer à mener des campagnes de vaccination d’envergure pour prévenir les décès d’enfants et capitaliser sur les progrès accomplis.

Atteindre les objectifs de 2010 requiert également de renforcer la vaccination de routine et les systèmes de surveillance épidémiologique pour détecter et contrôler rapidement les flambées épidémiques », plaide Luis Gomes Sambo. Pour faire face aux épidémies, des campagnes de riposte sont planifiées ou sont en cours dans les pays concernés. Des campagnes de suivi sont planifiées en 2010, en fonction de la disponibilité du financement dans 12 pays : Burkina Faso, Congo, RD Congo, Gabon, Ghana, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, République Centrafricaine, Sénégal et Togo. "Notre travail n’est pas fini. Nous avons besoin d’un engagement politique et financier durable pour lutter contre cette maladie tueuse d’enfants. Nous ne pouvons pas baisser la garde", a ajouté le Dr Rotigliano. Les besoins de financement pour les campagnes de suivi (généralement organisées tous les trois ans) sont estimés à plus de 100 millions de dollars (environ 50 milliards de Fcfa) au plan mondial et à 39 millions (19,5 milliards Fcfa) pour l’Afrique. A la date du 28 mars, les pays touchés étaient : Bénin (85 cas, 0 décès), Burkina Faso (1258 cas, 10 décès), Côte d’Ivoire (491 cas, 3 décès), Cameroun (1338 cas, 6 décès), RD Congo (3976 cas, 13 décès), Guinée (1013 cas, 2 décès), Mauritanie (863 cas, 9 décès), Libéria (1341 cas, 34 décès), Mali (774 cas, 1 décès), Niger (352 cas, 1 décès), Nigéria (3804 cas, 26 décès), République Centrafricaine (31 cas, 0 décès), Sénégal (560 cas, 0 décès), Sierra Leone (351 cas, 1 décès), Tchad (5,832 cas, 79 décès), Togo (295 cas, 0 décès).

Se propageant par la toux ou l’éternuement, la rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses au monde et l’une des plus meurtrières chez les enfants à l’échelle de la planète, spécialement parmi les enfants malnutris, selon l’Organisation mondiale de la Santé et l’Unicef. On estime que 400 enfants meurent chaque jour de la rougeole (estimations de 2008). Même s’ils sont en bonne santé et bien nourris, lorsqu’ils ne sont pas vaccinés, les enfants courent le risque de contracter la maladie et de souffrir de ses graves complications que sont notamment la pneumonie, la diarrhée et l’encéphalite (une dangereuse infection du cerveau entraînant une inflammation). Mais dans les populations vulnérables, en particulier là où la malnutrition est généralisée, la maladie devient mortelle.

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !