Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Filariose lymphatique : des efforts soutenus jusqu’à l’élimination - 12/05/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Classée parmi les maladies tropicales négligées, la filariose lymphatique ou éléphantiasis continue de progresser dans les pays africains. Les spécialistes de ces pays sont réunis depuis lundi dans notre capitale pour la revue du Programme d’élimination de la filariose lymphatique.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre était présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé, Ousmane Touré, et s’est déroulée en présence de la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans notre pays, le Dr Diallo Fatoumata Binta Tidiane. Selon les statistiques disponibles, il y aurait plus 120 millions de personnes infectées par la filariose lymphatique à travers le monde et 1/3 de ces malades se trouvent en Afrique. La rencontre de Bamako va mesurer les progrès accomplis par les pays depuis de l’engagement global pris en 1997 en faveur de l’élimination de la filariose lymphatique. Elle vise également à examiner les plans nationaux, à apporter un soutien aux pays touchés et des conseils à l’OMS dans la mise en œuvre des stratégies d’intervention.

La représentante résidente de l’OMS a expliqué qu’il s’agissait de planifier les actions futures en terme de prévention de cette maladie parasitaire et invalidante provoquée par les moustiques. La pathologie menace plus d’un milliard de personnes dans plus de 180 pays, a précisé le Dr Diallo Fatoumata Binta Tidiane. La filariose lymphatique figure au premier rang des maladies parasitaires et infectieuses. Le secrétaire général du ministère de la Santé a relevé que la filariose lymphatique est l’une des maladies tropicales à la fois les plus invalidante, les plus répandues et les plus négligées dont la transmission se fait d’une personne malade à une personne saine par piqûre de moustiques. Ousmane Touré a relevé que l’enquête de prévalence réalisée en 2004 a montré que la filariose lymphatique sévit à l’état endémique dans toutes les régions du pays avec un taux de prévalence global élevé de 7,07%. La région de Sikasso est la plus affectée avec plus de 18%. Pour circonscrire la maladie dans notre pays, les pouvoirs publics ont créé le Programme national d’élimination de la filariose dont les actions sont soutenues par les partenaires. Ainsi des districts sanitaires ont été approvisionnés en ivermectine et albendazole pour le traitement de la maladie. En outre des campagnes de traitement de masse ont été organisées. En 2008, des soins ont ainsi été administrés à plus de 5 millions de personnes avec un taux de couverture thérapeutique de 77%. Le même élan a été maintenu et consolidé en 2009 avec plus de 9 millions de personnes traitées, soit un taux de couverture thérapeutique de 85%. Ces progrès attestent de l’engagement des pouvoirs publics avec le soutien des partenaires techniques et financiers, à éliminer la filariose dans notre pays.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !