Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital Femme et enfant de Koutiala : une initiative originale - 10/11/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La structure sanitaire confessionnelle a contribué, avant même son inauguration officielle, à améliorer concrètement la santé maternelle et infantile dans la zone. La lutte contre la mortalité maternelle et néonatale fait partie des grandes priorités de notre pays en matière de santé. Les partenaires techniques et financiers apportent un accompagnement précieux dans ce domaine. Le partenariat en matière de santé intègre aussi la coopération décentralisée.

L’hôpital confessionnel Femme et enfant de Koutiala inauguré le week-end passé par le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, relève justement de la coopération décentralisée. Il a, en effet, été financé par l’Alliance chrétienne d’Omaha aux États-Unis. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du préfet et du maire de Koutiala, Elhadj Sékou Coulibaly et Dramane Sountoura, du premier conseiller de l’ambassade des États-Unis, Peter H. Barlerin, du pasteur de l’Alliance chrétienne d’Omaha, Mark Ashton, du directeur du Centre protestant pour l’assistance médicale au Mali (CPAM) qui englobe l’hôpital confessionnel femme et enfant, Daniel Théra. L’hôpital vient renforcer le plateau technique et améliorer la qualité des services sanitaires offerts aux femmes et aux enfants dans la localité et réduire la charge de morbidité et de mortalité dans ces deux couches sociales vulnérables. L’établissement compte 113 employés dont 12 expatriés. On y dénombre notamment 9 médecins (des gynécologues, un pédiatre, des généralistes), un laborantin, un radiologue, deux sages femmes et des techniciens de santé. L’imposante structure a coûté plus de 2,6 milliards de Fcfa y compris les équipements et les exonérations accordées par l’Etat. Le processus de construction de l’hôpital Femme et enfant a débuté en mai 2003. L’Alliance chrétienne d’Omaha avait décidé d’investir un million de dollars dans la construction de cet hôpital.

Une généreuse donatrice avait fait une première contribution de 25 000 dollars. Le pasteur Mark Ashton et ses proches collaborateurs disent avoir été inspirés par la prière. Ils ont reparti cette somme entre les fidèles en leur demandant de faire fructifier les montants reçus pour l’église. Les investissements effectués ont rapporté plus de 400 000 dollars (200 millions Fcfa). Cet argent a permis de démarrer la construction de l’hôpital qui a été réalisé en plusieurs étapes. L’établissement a démarré ses activités avant même la fin des travaux de génie civil. Le ministre de la Santé a noté que l’hôpital confessionnel Femme et enfant n’a pas attendu d’avoir tout et tout de suite pour entamer sa mission. Il s’est vite mis au travail aux côtés des autres acteurs de la santé dans le combat contre la mortalité maternelle, infantile et néonatale, et la propagation du sida.

Les responsables de l’hôpital ont saisi l’opportunité de la cérémonie d’inauguration pour soumettre au ministre un certain nombre de doléances liées à la prise en charge des salaires et des factures d’électricité mensuelles dépassant un million de Fcfa. En réponse, Oumar Ibrahima Touré a invité les responsables du CPAM à se mettre en rapport avec la section juridique du ministère pour étudier la faisabilité d’une convention de partenariat à l’instar de celle qui existe entre le département et l’Eglise catholique. « Cela permettra de dégager un cadre logique de concertation et de collaboration, pour vous aider à mieux assurer ce service d’utilité publique qu’est l’exercice de la santé confessionnelle », a indiqué le ministre de la Santé. Le directeur du CPAM a constaté que l’inauguration de l’hôpital confessionnel Femme et enfant est l’aboutissement d’un rêve en cours depuis mai 2003. Les premiers bâtiments, notamment la maternité « Anne Coulibaly » avaient été inaugurés en 2006. Selon Daniel Théra, de cette date à nos jours, l’hôpital n’a enregistré que 4 cas de mortalité maternelle sur 1039 accouchements soit un taux de 0,38%. Après Koutiala, le ministre a mis le cap sur Mopti pour y visiter le chantier du nouvel hôpital régional dont la première pierre avait été posée juin 2009 par le président de la République. Les travaux n’ont cependant effectivement démarré qu’en mai 2010 pour un délai d’exécution de 14 mois. La construction de cet hôpital de deuxième référence a été confiée à l’entreprise CEHEC (Agence de la société nationale des travaux de construction de Henan) et coûtera plus de 4,8 milliards de Fcfa. Il occupera 5 hectares de surface bâtie avec un bloc central de R+2 comportant les services de médecine, chirurgie, gynécologie-obsétrique, pédiatrie, réanimation, des blocs opératoires et l’administration. Le ministre a noté que le chantier avait eu un démarrage difficile mais que les difficultés majeures sont aujourd’hui derrière. Les travaux sont exécutés à hauteur de 40% pour un délai consommé de 6 mois. L’entreprise a promis de mettre les bouchées doubles pour livrer l’hôpital dans le délai prévu.

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !