Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre l’excision : la dimension internationale du combat - 09/02/2011 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale la lutte contre la pratique de l’excision célébrée le 6 février, un colloque international a réuni ce jour à Bruxelles en Belgique sur l’initiative du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines (GAMS-Belgique) et l’Asbl-INTACT des médecins, des sociologues, des religieux et des juristes sur l’état des lieux de la question à travers le monde.

La rencontre a enregistré la présence de la Reine de Belgique et de nombreuses personnalités du royaume. Notre pays était représenté par le Dr. Moustapha Touré, gynécologue, médecin chef du Centre de référence de la Commune IV du District de Bamako, Mme Diallo Kadidiatou, présidente du GAMS-Belgique. Ainsi, le panel constitué de personnalités et d’experts de divers horizons a dressé un état des lieux de l’excision dans le monde, des conséquences sur la santé des femmes et des instruments juridiques existants. Selon les estimations de l’OMS, il existe dans le monde plus de 130 millions de femmes et fillettes victimes de mutilations génitales. Tous les ans, 3 millions de fillettes viennent grossir ce nombre. En Belgique, une étude commanditée par le SPF Santé publique a recensé plus de 6.260 femmes excisées et 1.975 fillettes à risque sur le territoire belge. Les mutilations génitales sont dénoncées par de nombreuses conventions internationales. La Belgique à l’instar de la plupart des pays européens dispose d’une loi spécifique incriminant la pratique des mutilations génitales féminines depuis 2001. Le Dr. Moustapha Touré a exposé le contexte malien de l’excision et ses conséquences sur les Maliennes. Diapositives à l’appui, il a montré les dommages de la pratique sur la santé des femmes tout en soulignant l’importance du Programme national de lutte contre l’excision au Mali dont l’engagement a incité des agents socio-sanitaires à s’engager pour l’abandon de la pratique de l’excision. « Le rôle de ce programme est d’informer les populations et surtout les femmes sur les méfaits de cette pratique dans le dessein de réduire à terme le nombre de fillettes mutilées. Des campagnes de sensibilisation sont régulièrement menées dans les médias. L’éducation est sans aucun doute le moyen le plus efficace pour éradiquer cette pratique. Les statistiques montrent que la proportion de jeunes filles mutilées est nettement inférieure lorsque les mères ont un bon niveau d’éducation », a noté le médecin. La rencontre a pris fin par un défilé de mode africain suivi de la présentation au Théâtre Molière d’une pièce de théâtre intitulée : « La Chose ». Dans ce drame, la troupe du GAMS-Belgique traite de l’excision et du mariage forcé. La pièce de théâtre a été suivie d’un débat avec les experts du Mali et du Sénégal.

Assan Coulibaly

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !