Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Médecine : formation pointue en endocrinologie - 22/04/2011 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans un contexte de mondialisation et de globalisation, la qualité devient une exigence encore plus forte dans la médecine qui s’exerce sur une matière extrêmement sensible : l’être humain. C’est pourquoi, la formation des ressources humaines, notamment des spécialistes, est une priorité absolue. Notre pays a ainsi introduit dans le cursus de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odonto stomatologie (FMPOS) un Certificat d’études spécialisées (CES) sous-régional, en endocrinologie, maladies métaboliques et en nutrition.

Ce cours supérieur de spécialisation est le fruit d’une collaboration avec les centres hospitalo-universitaires (CHU) de Ouagadougou, Conakry et Cotonou ainsi que de la Société francophone de diabète (SFD), de l’organisation non gouvernementale Santé Diabète-Mali (SDM) et d’autres partenaires français. Il a été solennellement lancé mercredi à l’hôtel Laico Amitié. La cérémonie était présidée par le Pr Ag Rhali, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et s’est déroulée en présence des professeurs Assa Sidibé, coordinatrice du CES, Adama Keïta, chef du DER de médecine et représentant le doyen de la FMPOS. On notait également la présence des professeurs Ogobara Doumbo, Sinè Bayo, Hamar Traoré, Aly Nouhoun Diallo, Siaka Sidibé et Youssouf Coulibaly. La coordinatrice du CES a expliqué que la création de ce diplôme ou certificat se justifiait par la fréquence des maladies métaboliques et des atteintes thyroïdiennes. Elle a rappelé que dans les prévisions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) plus de 40 millions d’individus seront touchés par le diabète en 2025 si des mesures appropriées ne sont pas prises. Pour le Pr Adama Keïta, ce CES ne sera pas comme les autres parce qu’il s’adosse à un partenariat qui permettra de rehausser la qualité de la formation. Il a également déploré l’insuffisance de spécialistes dans notre pays qui atteste de la pertinence d’un CES en endocrinologie, et en maladies métaboliques et nutrition. Le Mali déploie des activités de formation et de recherche dans plusieurs disciplines médicales. Dans notre pays, des certificats ont été créés en chirurgie, en gynécologie, en santé publique, en ophtalmologie, entre autres. Le Pr Ag Rhali a souligné combien la formation était plus difficile en endocrinologie. C’est une discipline dont la complexité explique peut-être pourquoi il y a peu de spécialistes dans ce domaine. Rappelons que le CES est une formation supérieure de 4 ans, accessible par voie de concours aux médecins de la sous-région. Les 20 médecins de la première promotion recevront un enseignement de qualité de professeurs de la FMPOS, des CHU de Donka (Guinée), Yakgado (Burkina) Cotonou (Bénin), Oran (Algérie) et ceux de Grenoble, Marseille, Paris et la Réunion.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !