Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la drépanocytose : des résultats tangibles - 20/07/2011 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 5è session du conseil d’administration du Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) s’est réunie hier mardi dans ses locaux situés sur le site du point G sous la présidence de Ibrahima Coulibaly, conseiller technique au ministère de la Santé. C’était en présence du directeur général de l’établissement, le Pr Dapa Ali Diallo.

Au cours cette session d’évaluation à mi-parcours, les administrateurs ont examiné le procès verbal de la précédente session, le rapport d’activités du premier trimestre de l’exercice en cours. Ils se sont également prononcés sur le rapport financier du premier semestre 2011. Le centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose, créé en 2010 dans notre pays, a pour vocation de promouvoir la recherche sur la drépanocytose. Il assure la formation des professionnels de la santé, l’information des malades et des familles, le dépistage, les soins et le suivi médical des drépanocytaires. La création du centre s’inscrit en droite ligne des recommandations de la 59è Assemblée générale de l’Organisation mondiale de la santé tenue en 2006 et de la politique gouvernementale de lutte contre la pauvreté dans notre pays à travers le Plan décennal de développement sanitaire et social. Cette session du conseil d’administration du centre consacrée à l’examen à mi-parcours de l’année budgétaire 2011 se tient seulement 18 mois après l’inauguration du centre. A ce propos, Dapa Ali Diallo a expliqué qu’au cours de cette période, les résultats engrangés par le centre sont satisfaisants. Ils sont le fruit de l’effort d’un personnel encore insuffisant mais compétent, a-t-il certifié. Les résultats enregistrés illustrent la capacité du centre à donner une réponse appropriée à ce problème prioritaire de santé. Ainsi dans le cadre de l’accès aux soins spécifiques, le directeur général de la CRLD a rappelé qu’à la date du 30 juin dernier, 424 nouveaux patients ont été reçus pour un suivi médical, soit un accroissement mensuel d’environ 70 nouveaux cas. Au cours de la même période, le centre a effectué 886 journées d’hospitalisation, 1632 dépistages avec conseil génétique. Il a également reçu 67 enfants pour le dépistage de la vasculopathie cérébrale drépanocytaire. En termes de recherche, le centre a réalisé des projets de recherche sur le dépistage. Ainsi, 1714 dépistages néonataux ont été effectués dans les maternités du point G et de la Commune V de Bamako. En outre, le centre a organisé des sessions de formation à l’intention de 40 directeurs d’écoles. « Lorsqu’on voit le nombre de malades reçus pour une demande de soins durant cette période, on se rend compte que les prévisions ont été largement dépassées », a constaté le directeur général. Du rapport financier, l’on retient que le CRLD est doté d’un budget de plus de 1,06 milliard de Fcfa. Pour le premier trimestre de l’année, le taux de réalisation s’est établi à 22 %. Le Dr Ibrahim Coulibaly a souligné que la drépanocytose est une maladie héréditaire liée à une mutation génétique qui entraîne la production d’une hémoglobine anormale appelée hémoglobine S. C’est une pathologie de la souffrance psychosociale pour le malade, de la souffrance socio-économique pour les familles et reste peu connue du grand public. La drépanocytose est un véritable problème de santé publique à dimension médicale, humaine et sociale et reconnue comme telle par les instances internationales. C’est pourquoi il nécessite la mise en œuvre de stratégies de prévention et de prise en charge spécifiques et durables. Maladie cosmopolite, l’ampleur de la drépanocytose dans notre pays se traduit par un taux de prévalence élevé qui varie suivant le gradient géographique du nord au sud. Le risque pour un couple porteur de trait drépanocytaire de donner naissance à un enfant malade est de 25 % à chaque grossesse.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !