Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la mère et de l’enfant : un appui matériel du Pam - 27/01/2012 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a remis hier des véhicules, des motos et des équipements informatiques au ministère de la Santé lors d’une cérémonie organisée dans la cour des magasins de l’organisme onusien à Djélibougou.

Elle était présidée par le secrétaire général du ministère, Mamadou Sounkalo Traoré. C’était en présence de l’ambassadeur du Canada dans notre pays, Mme Virginie Saint-Louis, et de la représentante résidente du PAM, Mme Nancy Walters. Les 120 millions de Fcfa de matériel sont constitués de 6 véhicules tout-terrain, 11 motos Yamaha DT et des équipements informatiques (ordinateurs portables, photocopieuse, vidéoprojecteur et imprimante laser). Le don participe de l’exécution du projet Santé nutritionnelle à assise communautaire à Kayes (SNACK). Officiellement lancé en mai, ce projet vise à baisser à Diéma, Bafoulabé et Yélimané, le niveau de malnutrition aigüe globale en dessous de 5% d’ici 2015 donc de réduire la mortalité infantile dans la Région de Kayes. « La faim commence dans le ventre de la mère. La malnutrition au cours des 1000 premiers jours de la vie peut causer des dommages irréversibles au corps et à l’esprit.

Le PAM fournit des aliments sains et nutritifs et des produits nutritionnels spécialisés aux femmes enceintes et aux jeunes enfants, pour veiller à ce que toute la famille puisse réaliser son potentiel physique et intellectuel et donner à la génération suivante un bon départ dans la vie », a expliqué Mme Nancy Walters. Ce don, précisera-t-elle, vient en complément des activités déjà opérationnelles et renforcera la capacité des acteurs communautaires et techniques de la santé en matière de prévention, de dépistage, de prise en charge, de planification, de suivi-évaluation des programmes de nutrition. Le projet SNACK est financé par le Canada sur une période de cinq ans (2011-2015), pour un coût total de plus de quatre milliards de Fcfa. L’ambassadeur du Canada rappellera qu’en juin 2010 sous la présidence du Canada, les pays membres du G-8 se sont engagés à coordonner leurs efforts pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans dans le cadre de l’initiative « Muskoka ».

C’est ainsi que suite à la visite dans notre pays du ministre de la Coopération internationale du Canada en août 2010, une enveloppe additionnelle d’environ 37 milliards de Fcfa a été octroyée au Mali par Ottawa en vue d’appuyer le ministère de la Santé dans l’exécution du Programme décennal de développement sanitaire et social (PRODESS) pour la diminution de la mortalité maternelle, néonatale et infantile, conformément aux objectifs 4 et 5 du millénaire pour le développement. Mme Virginie Saint-Louis a précisé que ces fonds additionnels soutiendront trois nouvelles initiatives, dont celle visant l’amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de 5 ans et apporteront un appui budgétaire sectoriel additionnel d’une valeur de 30 milliards de Fcfa au PRODESS. Toujours selon le diplomate canadien, cet appui additionnel intervient durant une période cruciale pour le secteur de la santé au Mali. En effet, 2012 coïncide avec la planification du Plan décennal de développement sanitaire et social 2012-2021 et celle du nouveau PRODESS. Le Canada participera activement à la planification de ces nouveaux programmes. Cet appui intervient aussi à un moment où les indicateurs de santé maternelle et infantile, et de nutrition du Mali figurent parmi les plus faibles de la sous-région ouest-africaine, malgré les progrès constatés ces dernières années. « Dans ces conditions, il est improbable que le Mali atteigne, d’ici 2015, les Objectifs du millénaire pour le développement relatifs à la santé maternelle, néonatale et infantile. Il est donc essentielle d’accélérer les efforts pour renforcer le système de santé et de favoriser une augmentation importante des investissements dans ce domaine », a préconisé Mme Virginie Saint-Louis. L’engagement du Canada auprès du Mali dans le domaine de la santé va cependant au-delà des contributions financières au PRODESS. Ottawa est, en effet, convaincu qu’une meilleure coordination des efforts des différents partenaires techniques et financiers contribuera grandement à l’atteinte des objectifs visés.

par Mohamed Traoré

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !