Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Médecine, la sténose caustique de l’œsophage : un accident à ne pas prendre à la légère - 15/02/2012 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elle survient lorsqu’un enfant avale de la soude caustique, de l’acide, de l’eau de Javel ou de la potasse. La Société de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire du Mali (Soctcav) a organisé lundi à l’Hôpital du Mali, une table ronde sur la sténose caustique de l’œsophage (Sco) c’est-à-dire le rétrécissement non réductible du diamètre de l’œsophage à la suite d’une ingurgitation de produits toxiques ou corrosifs comme, par exemple, de la soude caustique, de l’acide, de l’eau de Javel ou de la potasse.

La cérémonie d’ouverture, présidée par le Pr Sambou Soumaré, s’est déroulée en présence du directeur général de l’Hôpital du Mali, le Dr Mamadou Adama Kané, et du président de la Soctcav, le Pr Sadio Yena. On notait également la présence du Pr Toni Lerut de l’Académie de chirurgie de France et de nombreux scientifiques maliens. Cette table ronde représentait donc une opportunité d’échange d’expériences sur la prise en charge de ces accidents de plus en plus nombreux en Afrique. Des techniques chirurgicales de la sténose caustique de l’œsophage ont été notamment développées au cours de la rencontre. Dans les discussions, les spécialistes ont rappelé la nécessité de référer tout de suite un enfant qui avale un produit caustique ou corrosif dans un établissement de santé publique, afin d’éviter les complications qui surviennent généralement en cas de retard dans la prise en charge de cette urgence. Les gastro-entérologues déconseillent aussi de donner du lait (le premier réflexe dans notre pays) à un enfant qui a ingurgité un produit caustique. Tout comme il est formellement contre-indiqué dans les cas de sténose caustique de l’œsophage, de faire vomir le malade comme le veut une ancienne croyance tenace. Le Pr Sadio Yena a souligné la pertinence du thème de la sténose caustique de l’œsophage qui est d’actualité en raison de la fréquence de ces accidents. D’où l’utilité de ces échanges d’expertises. La table ronde a enregistré la participation d’éminentes personnalités de la médecine comme le Dr Touré Balla Moussa, chirurgien pédiatre du centre hospitalo-universitaire (CHU) Ignace Dine de Conakry, et le Pr Toni Lerut qui a à son actif plus de 2500 interventions de l’œsophage. Ce grand chirurgien a démontré la complexité des interventions chirurgicales dans les cas de sténose caustique de l’œsophage.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !