Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Janvier 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Mag’Santé : insuffisance surrénalienne aiguë : la dépigmentation en est une cause ; Elle peut mettre en danger la vie de la personne atteinte - 17/04/2012 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Insuffisance surrénalienne aiguë est classée comme une urgence médicale. Les spécialistes s’accordent sur la nécessité et l’urgence d’assurer une prise en charge médicale à travers l’administration d’hydrocortisone (cortisone en injectable ou en comprimé) chez la personne atteinte d’une insuffisance surrénalienne aiguë dans un établissement de santé. L’insuffisance surrénalienne aiguë est redoutable.

Elle peut mettre en danger la vie de la personne atteinte à travers un coma. Quelques explications s’imposent pour mieux comprendre cette pathologie à l’origine de laquelle on retrouve des causes diverses, notamment, la dépigmentation qui nous intéresse dans cet article. Anatomie- La surrénale est une glande située au dessus du rein. Il secrète des substances (hormones) qui sont déversées dans le sang pour agir sur d’autres organes. La glande surrénale est constituée d’une partie extérieure corticosurrénale et d’une partie interne médullosurrénale. Au niveau de la corticosurrénale, trois types d’hormones sont secrétés. La première hormone secrétée est destinée à régulariser la tension artérielle. La deuxième hormone a pour rôle de réguler les fonctions sexuelles, notamment les fonctions sexuelles males. La troisième hormone a une mission de stimulation des cellules de l’être humain. A ce niveau, l’hormone secrétée est la cortisone, une substance également essentielle à la vie. Le Pr Abdel Kader Traoré, du service de médecine interne du centre hospitalo-universitaire (CHU) du Point G est enseignant à la faculté de médecine, de pharmacie et d’odonto stomatologie (FMPOS). Il nous précise la gravité d’une insuffisance surrénalienne aiguë. Les produits utilisés pour la dépigmentation contiennent de la cortisone. Lorsqu’une personne utilise ces produits de dépigmentation, il y a une certaine suppléance. C’est comme si elle prenait de la cortisone sous forme de médicaments. L’organisme va se reposer et arrêter la sécrétion de la cortisone puisqu’il en est pourvu par les produits de dépigmentation. Le Pr Abdel Kader Traoré explique les risques liés à l’arrêt brutal de la dépigmentation. Il est dangereux d’arrêter brutalement la pratique. Le manque de cortisone va entraîner chez la patiente quelques problèmes, notamment une baisse de la tension artérielle, des troubles digestifs voire le coma. A ce stade la vie de la personne atteinte d’une insuffisance surrénalienne aiguë peut être réellement menacée. Notre interlocuteur rappelle l’importance de préserver la peau naturelle qui nous protège contre beaucoup de choses. Mais une fois qu’on a utilisé assez longtemps les produits de dépigmentation, il est conseillé d’arrêter sous contrôle médical. Dans ce contexte précis, il faut consulter un dermatologue ou demander l’avis d’un médecin endocrinologue. Les femmes qui se dépigmentent peuvent faire une hypertension artérielle (HTA) et des avortements à répétition. Mais en plus, elles courent le grave danger de perdre la vie dans une insuffisance surrénalienne aiguë. La maladie est-elle assez fréquente dans notre pays ? Le Pr Abdel Kader Traoré ne donne pas de statistiques exactes. Il observe qu’il n’y a pas eu d’études essentiellement consacrées à la pathologie. On peut avoir une idée de la tendance du fait de l’ampleur du phénomène de dépigmentation dans notre société. Mais dans tous les cas, beaucoup de femmes peuvent être atteintes d’une insuffisance surrénalienne aiguë et en mourir sans qu’on le sache. Cet état de fait est corroboré par le médecin interniste de l’hôpital du Point G. Le Pr Abdel Kader Traoré a précisé que le diagnostic de l’insuffisance surrénalienne aiguë est méconnu du grand public et parfois même des professionnels de la santé (médecins entre autres). Il se fait au laboratoire à travers le dosage de la cortisone dans le sang ou dans les urines. La thérapie de l’insuffisance surrénalienne aiguë repose sur l’hydrocortisone. Il s’agit de la cortisone en injectable ou en comprimé. Ce médicament est administré à la personne touchée par une insuffisance surrénalienne.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !