Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Centre Charles Mérieux : à la pointe du combat contre les maladies infectieuses - 29/11/2012 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Soumana Makadji, a présidé mardi la deuxième session du conseil d’administration du Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM). C’était en présence du président de la Fondation Mérieux, Alain Mérieux, du directeur général du CICM, Souleymane Diallo, du directeur général de la Fondation, Benoit Miribel. Au menu de la session : la présentation aux administrateurs des résultats de l’année 2012 et de l’orientation stratégique focalisée sur la recherche des maladies infectieuses, la mise en place des outils nécessaires pour la recherche et le renforcement de la gouvernance du centre.

La Fondation Mérieux a officiellement été autorisée à exercer dans notre pays depuis 2003 en tant qu’association étrangère à but non lucratif. Elle entretient une coopération très étroite avec le gouvernement. Ce qui a permis très rapidement la création et la mise en œuvre depuis 2005 du centre Charles Mérieux de Bamako. Sa mission est de contribuer à la santé mondiale par le renforcement des capacités locales des pays en développement pour réduire l’impact des maladies infectieuses sur les populations vulnérables.

Le directeur général Souleymane Diallo a expliqué que, durant l’année 2012, le centre est parvenu à consolider ses activités dans les trois domaines qui constituent le socle de son travail. En effet, le centre a renforcé la qualité des examens de biologie, la recherche dans différents programmes et la formation des professionnels dans plusieurs modules.

L’idée qui a prévalu à la création du centre était de faire face aux défis de la lutte contre les maladies infectieuses et leur corollaire de misère, a rappelé le ministre Soumana Makadji. Le centre constitue, de son point de vue, un maillon important de notre pyramide sanitaire. Soumana Makadji a, par conséquent, invité les administrateurs à lui donner encore des orientations claires afin d’obtenir des résultats à la hauteur des attentes. « Le document qui vous est soumis montre à suffisance les efforts du centre dans le domaine de la biologie médicale, de la formation des professionnels de santé, dans la recherche et l’exécution de divers projets », a t-il souligné. Soumana Makadji a promis que le département accompagnera toujours la structure et facilitera son insertion dans la politique sanitaire.

Fatoumata NAFO

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !