Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Des chercheurs guérissent le diabète sur des souris - 19/12/2006 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des chercheurs canadiens et américains affirment avoir découvert ce qui provoque le diabète de type 1, une "percée" qui leur a permis de soigner la maladie sur des souris et pourrait soulager des millions de personnes dans le monde. "Cette découverte, une percée qui a longtemps échappé à la recherche sur le diabète, a mené à de nouvelles stratégies de traitement, permettant de faire régresser la maladie sans aucune réaction toxique" pour le système immunitaire, ont indiqué ces chercheurs dans un communiqué.

Les travaux de ces chercheurs appartenant à l'hôpital pour les enfants malades de Toronto, l'université de Calgary et le laboratoire Jackson, dans l'Etat américain du Maine sont publiés vendredi dans le journal Cell. Le diabète de type 1, qui peut se manifester dès l'enfance, résulte de la destruction par le système immunitaire de cellules du pancréas qui produisent l'insuline nécessaire à la régulation du sucre dans le sang.

Les personnes atteintes doivent absolument prendre de l'insuline pour vivre, mais les traitements existants ne peuvent prévenir certains des effets secondaires de la maladie : attaque cardiaque, cérébrale, cécité, gangrène et insuffisance rénale. La "percée" des chercheurs provient du fait qu'ils ont pour la première fois établi un lien entre la maladie et le système nerveux, alors que la plupart des spécialistes se concentraient jusqu'à maintenant sur le système immunitaire.

Ils ont découvert qu'une anomalie des terminaisons nerveuses dans les cellules pancréatiques produisant l'insuline provoquait une réaction en chaîne qui causait le diabète de type 1 sur la souris. En intervenant sur ces terminaisons, les chercheurs ont réussi à empêcher ou à faire disparaître l'inflammation des cellules responsables de la maladie.

"Nous sommes parvenus à une meilleure compréhension des diabètes de type 1 et 2, avec de nouveaux objectifs thérapeutiques pour les deux maladies", a déclaré Père Santamaria de l'université de Calgary.
"Nous travaillons dur pour étendre nos études à des patients dont certains ont des anomalies du système nerveux sensitif, mais nous ne savons pas encore si ces anomalies commencent tôt dans la vie et si elles contribuent au développement de la maladie", a-t-il ajouté.

Le traitement va maintenant être testé pour les cas de diabète de type 2 liés à l'obésité, dans lesquels la résistance à l'insuline est encore plus sévère, ont indiqué les chercheurs en disant disposer de "fortes indications" sur son efficacité.

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !