Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Maladies tropicales négligées : Un plan de traitement de masse - 05/02/2007 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'ulcère de Buruli, la cysticercose schistosomiase, la filariose lymphatique, l'onchocercose, le trachome et les géohelminthiases, sont entre autres maladies tropicales dites négligées dans nos pays. Ces maladies affecteraient plus d'un milliard de personnes à travers le monde.

Le ministère de la Santé a organisé récemment dans les locaux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un atelier sur le traitement de masse de ces maladies. La cérémonie d'ouverture des travaux de cette rencontre avait été présidée par le ministre de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba, et s'était déroulée en présence de Alex Newton, le directeur de l'USAID, Ibrahim Jabr, un responsable de l'Initiative internationale de lutte contre le trachome (ITI) et Ignace Ronse de l'Organisation mondiale de la santé.

Ces pathologies tropicales négligées constituent de nos jours un réel problème de santé publique dans les pays africains. Si d'importants efforts ont été déployés contre ces maladies dans notre pays à travers les traitements de masse, la riposte n'a pas toujours été à la mesure du danger. Les plans et stratégies d'intervention ont été peu en proportion avec l'ampleur et la gravité de ces infections. Ce constat a incité l'USAID à financer un programme de renforcement de la lutte contre ces maladies tropicales négligées. Les participants de l'étalier ont élaboré un plan de traitement de masse au titre de l'année 2007.

Le ministre de la Santé a rappelé que ces maladies relativement inconnues dans les pays développés, causent des infirmités, réduisent la mobilité et contribuent à la malnutrition des enfants. Certaines peuvent conduire à la cécité. Ces maladies affectent particulièrement les populations rurales et pauvres qui n'ont pas accès à l'eau potable et aux services de santé de base.
Le directeur de l'USAID dans notre pays a annoncé que cette agence américaine d'aide au développement a débloqué 100 millions de dollars (soit 50 milliards de Fcfa) sur 5 ans. Grâce à ce financement, environ 40 millions de personnes souffrant de ces maladies dans le monde pourront être soignées chaque année.

Ibrahim Jabr de ITI s'est, lui, réjoui du travail accompli dans notre pays contre ces maladies tropicales négligées. A sa suite Ignace Ronse de l'OMS a rappelé que les conséquences des maladies sont multiples : morbidité élevée, handicap physique irréversible, mort etc.

L'atelier regroupait des participants venus des différentes régions du pays et des structures d'intervention combattant ces pathologies.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !