Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : Traitement gratuit pour les femmes et les enfants - 07/03/2007 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les combinaisons thérapeutiques à base d’artémisine permettent une guérison clinique et parasitologique plus rapide, ont une bonne tolérance et peuvent être déployées dans le villages pour élargir la couverture sanitaire. "Après la gratuité des médicaments antirétroviraux (ARV) pour les malades du SIDA et celle de la césarienne, il est prévu en 2007, dans le cadre de la lutte contre le paludisme, l’institution de la gratuité des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisine (CTA) pour la prise en charge des cas de paludisme simple chez les enfants de moins de cinq ans dans les structures de santé publiques et communautaires", avait promis le président Amadou Toumani Touré, le 31 décembre 2006, dans son message de fin d’année à la nation.

La mesure est entrée dans les faits et va contribuer à faire fleurir les sourires sur les lèvres des femmes lorsqu'elles célébreront demain le 8 Mars. En effet, le traitement du paludisme chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans est désormais gratuit.

Volonté politique

La mesure qui a été récemment prise en Conseil des ministres était, hier, au centre d'une conférence de presse animée par le ministre de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba. Celle-ci a notamment expliqué les progrès réalisés et les actions entreprises dans notre pays en faveur du bien-être des femmes.

Comme dans la plupart des pays africains, la lutte contre le paludisme est toujours restée timide chez nous pour diverses raisons parmi lesquelles certainement la banalisation du palu. Cette maladie presque familière est pourtant la cause d'une forte morbidité et mortalité. Dans notre pays, plus de 2 millions d'enfants de moins de cinq ans font au moins deux accès palustres par an. Parmi eux, un nombre important décède des suites de complications tandis que d'autres guérissent mais avec des séquelles.

Ce tableau et l'engagement personnel du chef de l'État, ont donné corps à une volonté politique d'accentuer la lutte contre la maladie. Cette volonté s'est traduite par la gratuité des antipaludiques pour les enfants de moins de cinq ans, des moustiquaires imprégnées et du traitement prénatal pour les femmes enceintes, a expliqué Mme Maïga. Cette action vise, précise-t-elle, l'épanouissement des femmes et des enfants qui constituent la couche la plus affectée par la maladie.

Cette nouvelle mesure, a indiqué la conférencière, correspond aux objectifs fixés par l'Union africaine et aux Objectifs du millénaire pour le développement : réduire de 3/4 le taux de mortalité maternelle et des 2/3 le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans d'ici 2015.

Le programme est soutenu par un financement du Fonds mondial contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose pour 13 milliards de Fcfa et l'inscription de notre pays à l'initiative du président Bush pour la lutte contre le paludisme portant sur 37 à 45 milliards Fcfa, a expliqué Mme Maïga Zeïnab Mint Youba.

Le programme national de lutte contre le paludisme qui s'étendra sur la période 2007-2011 prévoit la distribution gratuite des combinaisons thérapeutiques à base d'artémisine (CTA) aux enfants de moins de cinq ans dans le cadre de la prise en charge des cas de paludisme simple et compliqué. Pour l'année en cours cette action coûtera un peu plus d'un milliard de Fcfa financés par l'État et le Fonds mondial contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose, a détaillé le ministre. Cette mesure s'étalera jusqu'en 2011 avec l'appui des partenaires, a-t-elle assuré.

Apparition de resistances

En plus de la prise en charge gratuite de paludisme chez en enfants de moins de cinq ans, le programme prévoit des mécanisme de distribution massive et gratuite de moustiquaires imprégnées, d'insecticides et une distribution de médicaments pour la prévention et la prise en charge du paludisme chez les femmes enceintes. D'autres actions porteront sur les mécanismes réduction des prix des CTA ainsi que la pulvérisation intra et extra domiciliaire.

Commentant les avantages des CTA, le ministre a rappelé que la chloroquine ou nivaquine a longtemps été considérée comme la base de traitement des accès simple de paludisme. Ce médicament a vu son efficacité compromise ces dernières années du fait d'apparition de résistances.

L'OMS a démontré que les CTA, qui constituent une nouvelle option pour le traitement du paludisme non compliqué, offrent de nombreux avantages. Elles permettent une guérison clinique et parasitologique plus rapide, ont une bonne tolérance et peuvent être déployées dans le villages contribuant ainsi à l'élargissement de la couverture sanitaire. Les CTA permettront aussi de réduire la morbidité et la mortalité chez les enfants et les femmes enceintes, de réduire les complications neurologiques, l'anémie et la mortalité néonatale chez les femmes enceintes, a confirmé le ministre.

Au Mali les CTA feront leur entrée au mois d'avril et seront distribuées dans les centres de santé publique et communautaire. Avant le début de l'hivernage, les médicaments seront disponibles même dans les zones les plus reculées, a assuré le ministre qui a annoncé que la formation des prescripteurs et l'identification des fournisseurs, ont été déjà faites.
Mme Maïga Zeïnab Mint Youba a appelé tout le personnel socio-sanitaire à travailler à la réussite du programme et à l'éradication du paludisme dans notre pays.

Be COULIBALY

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !