Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Visites du ministre de la Santé : Dialogue et concertation - 19/11/2007 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plus qu'une école, l'Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS), est un maillon déterminant de la mise en œuvre de la politique de santé de notre pays. Les responsables de l'INFSS, qui sont conscients du rôle de leur structure dans la formation du personnel médical et paramédical, entendent mener leurs actions dans cette vision. Ils l'ont fait savoir lors de la récente visite du ministre de la Santé Oumar Ibrahima Touré à l'institut. Il importe de souligner que l'apport des techniciens de santé, des techniciens supérieurs et des assistants médicaux, formés à l'INFSS, est très important dans la qualité des soins prodigués dans nos structures de santé. L'établissement forme des techniciens de santé dans des filières réservées au niveau DEF, et des techniciens supérieurs de santé (niveau bac). Seuls des techniciens ayant 3 ans de service peuvent s'inscrire pour devenir des assistants médicaux.

L'INFSS accueille, pour l'année scolaire 2007-2008, 1071 élèves et étudiants. Ce contingent comporte les inscriptions privées. Au niveau de la bibliothèque de l'établissement, il y a une documentation qui permet de répondre en partie aux besoins des élèves. Dans le laboratoire, les étudiants ont la possibilité d'apprendre les techniques d'analyses.

Oumar Ibrahima Touré a souligné l'importance du rôle de l'INFSS dans la formation du personnel médical. L'INFSS est en effet le fruit de la fusion de l'École secondaire de la santé (ESS), l'École des infirmières du premier cycle et le Centre de spécialisation des techniciens de santé (CSTS).

Le ministre Touré a abordé la question relative à la création anarchique des écoles privées de santé. Oumar Ibrahima Touré a expliqué sans équivoque que cette situation était préoccupante et que le département accordera toute l'attention requise au dossier pour accompagner l'INFSS en charge de la régulation du domaine.
Le ministre Touré s'est aussi rendu à l'Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA) qui assure un rôle de veille sanitaire des aliments. A ce niveau, certaines préoccupations soulevées, avaient trait à l'emplacement du service dont les alentours sont parfois envahis par des véhicules de transport.
Le ministre de la Santé a également visité le Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Une vingtaine de donneurs volontaires de sang se rendent dans ce centre par jour. Le sang récolté sur les donneurs, largement en deçà des besoins, est soumis à des analyses rigoureuses pour s'assurer qu'il ne contient pas de pathologie.

Partout où il est passé, le dialogue et la concertation ont été les mots-clés des différentes interventions du ministre de la Santé.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !