Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lavage des mains au savon : un geste banal mais précieux pour la santé. Il aide à réduire considérablement l'incidence des maladies diarrhéiques, 3ème cause de consultations dans nos structures de santé - 16/10/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le 15 octobre consacre désormais la Journée mondiale du lavage des mains au savon. Notre pays, à l'instar de la communauté internationale, a célébré hier la toute première édition de cet événement au groupe scolaire Mamadou Konaté. La cérémonie était présidée par le ministre de l'Éducation de base, de l'Alphabétisation et des Langues nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo. Elle s'est déroulée en présence des représentants de l'OMS, le Dr Diallo Fatoumata Binta Tidiane, de l'Unicef, Marcel Rudasingwa et de beaucoup d'invités de marque.

Le lavage des mains au savon aux moments critiques, c'est-à-dire avant de préparer ou de manger, au sortir des toilettes ou après le nettoyage anal des bébés, peut contribuer à réduire considérablement l'incidence des maladies diarrhéiques. Celles-ci constituent la 3è cause de consultations (toutes causes confondues) dans les structures de santé, après le paludisme et les infections respiratoires aiguës (IRA) pour lesquels les tout petits continuent de payer un lourd tribut.

Les maladies diarrhéiques sont véritablement un facteur de morbidité et de mortalité chez les jeunes enfants, notamment ceux de la tranche d'âge de 0 à 5 ans. Elles intègrent les pathologies cibles de la prise en charge intégrée des maladie de l'enfant (PCIME). Les statistiques de l'Enquête démographique et de santé (EDS IV) au Mali établissent que 13% des enfants de moins de 5 ans ont été victimes d'un ou d'épisodes de diarrhée dans les semaines qui ont précédé l'enquête. Cette situation dénote de la fréquence des maladies diarrhéiques. Selon les chiffres de notre système d'information sanitaire en 2006 par exemple, les 156 248 cas de diarrhées enregistrés dans les structures sanitaires ont occasionné 212 décès.

En outre, notre pays a été très souvent confronté à des flambées de choléra au cours de ces trois dernières décennies. Les spécialistes de la question, incriminent les mauvaises pratiques d'hygiène comme facteurs de risques.
A ce propos, Mme Sidibé Aminata Diallo a relevé qu'il est établi depuis bien longtemps que les mains constituent des véhicules essentiels de transmission des maladies diarrhéiques parce qu'elles sont facilement contaminées par les selles. Elle a souligné la nécessité de créer le réflexe du lavage des mains au savon. Tous les efforts doivent tendre à faire observer ces pratiques dans les ménages, particulièrement chez les mères et les gardiennes d'enfants, mais aussi chez les enfants à l'école comme à la maison.
La lutte contre les maladies diarrhéiques s'inscrit dans une vision globale et dans une synergie d'actions. Les partenaires techniques et financiers consacrent à cet effet des efforts importants dans le sens de l'amélioration de la santé et du bien-être de nos populations.

Le représentant de l'OMS constate que le lavage des mains au savon est un geste simple, mais qui permet de sauver de nombreuses vies. Mme Fatoumata Binta Tidiane a relevé qu'au cours des 12 derniers mois, plus de 100 experts mondiaux ont participé à l'élaboration des directives de son organisation sur l'hygiène des mains en milieu médical. Ces directives en cours de finalisation ont été testées dans certains pays dont le nôtre. Le choix du Mali, dira-t-elle, a été motivé par l'engagement reconnu au niveau mondial du gouvernement malien et concrétisé par la signature d'une lettre d'engagement le 27 janvier 2007, une date qui a consacré la journée de lancement de l'hygiène des mains en milieu de soins.

Le représentant de l'Unicef, Marcel Rudasingwa, a souligné la nécessité de porter des actions sur la prévention. Soutenir les efforts de changement de comportement par la généralisation du lavage des mains, implique une large diffusion des messages de prévention chez les professionnels de la santé et de l'éducation, mais également chez les relais communautaires et au sein des médias.

La première Journée mondiale du lavage des mains, crée un cadre de sensibilisation sur une question cruciale que celle de l'hygiène des mains aux moments décisifs et s'attache à la promotion de pratiques saines comme se laver les mains au savon avant de manger. Ce qui permettra d'éviter des maladies diarrhéiques qui font à l'échelle mondiale plus de 2 millions de victimes chaque année. Les régions ouest africaines et du centre abritent le plus gros contingent de ces victimes.
La symbolique de la commémoration de la journée dans un établissement scolaire, est très forte. Elle donne une indication de la nécessité de préserver les couches vulnérables notamment les jeunes scolaires des maladies diarrhéiques par une pratique banale mais précieuse pour la santé. La boucle a été bouclée par une remise de kits de lavage des mains au savon au groupe scolaire Mamadou Konaté.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !