Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Hôpitaux : pour pouvoir mieux faire - 02/12/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré a visité la semaine dernière nos deux plus grands hôpitaux -Gabriel Touré et Point G- pour écouter les administrations hospitalières, les chefs de services et responsables des syndicats, sur les préoccupations essentielles de ces importantes structures hospitalières. A l’hôpital Gabriel Touré, le ministre de la Santé a commencé par le nouveau Service d'Accueil des Urgences (SAU), inauguré le 26 mars dernier par le président de la République. Ce service ultramoderne reçoit aujourd'hui toutes les urgences.

La pédiatrie, provisoirement transférée dans l'ancien service des urgences pour des besoins de réhabilitation et d'extension, est aujourd'hui renforcée par de jeunes médecins. Le service de médecine qui regroupe les unités de cardiologie, de gastro-entérologie, de neurologie et de diabétologie, se signale par contre par l'exiguïté des lieux. Il a besoin d’être réhabilité et étendu.

Au laboratoire de Gabriel Touré, le matériel est vétuste. Par exemple, l'appareil Option 2 plus, pour l'exploration de l'hémostase est fortement sollicité. Il reste branché 24 heures sur 24 depuis 2000. Certains équipements sont en panne faute de maintenance.
Après avoir visité ces services, le ministre de la Santé a rencontré, les membres de la direction, les chefs de service et les syndicalistes. Les échanges ont fait ressortir quelques préoccupations : l'insuffisance de personnel qualifié, la question de la formation, la motivation des agents, l'exiguïté des services, la mise en œuvre de la gratuité de la césarienne et la capacité d'hospitalisation de l’établissement.

Sur ces différentes questions, la direction, les chefs de service et les syndicalistes, ont exprimé leur point de vue et fait des propositions d'amélioration de la qualité de l'offre de soins. Dans une présentation synthétique, le Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly, le directeur général de l’établissement a souligné les progrès réalisés ces dernières années. Il a rappelé quelques faits marquants de la vie de l’établissement en 2008 : l'inauguration du SAU, la publication du rapport du Vérificateur général et de celui de la Mission de contrôle des services publics, l'enlèvement d'un nouveau-né retrouvé le lendemain, le collectif budgétaire et l'arrestation d'un groupe de malfaiteurs détenant les cachets.

Pendant le second trimestre de l’exercice actuel, l'établissement a réalisé 49 000 consultations et enregistré 5 398 admissions. Un des points de satisfaction est la réduction du taux de décès qui est passé de plus de 14% au premier trimestre à 11,9% au second trimestre 2008.
Toutes les informations sur la gratuité de la césarienne ont été communiquées au ministre. Certains ont proposé d'étendre la gratuité à l'accouchement tout simplement, comme c’est le cas dans certains pays. La proposition sera examinée par le département pour être soumise aux plus hautes autorités. Après avoir écouté l'ensemble des préoccupations, le ministre a donné des assurances quant à leur résolution.

A l'hôpital du Point G, Oumar Ibrahima Touré a pu apprécier les efforts accomplis dans l'amélioration de l'offre de soins. Il a entamé son tour de maison par le service des urgences et le laboratoire avant de se rendre au service d'hémato-oncologie en charge du diagnostic et du traitement des cancers. Dans ce service qui dispose d'un appareil d'échographie pour les enfants drépanocytaires (le seul de la sous-région), la gratuité de la morphine a été réclamée.
Dans les services de cardiologie, les difficultés liées à l’absence ou à la qualité des équipements ont été soulignées. L'exemple du tapis roulant pour les épreuves d'efforts en cardiologie B qui n'a jamais a été opérationnel a été évoqué avec le ministre.

Durant les échanges avec la direction, les chefs de services et les syndicalistes de l'hôpital du Point G, le ministre de la Santé a enregistré plusieurs doléances : l'acquisition du matériel, la qualité de la construction, le besoin d’un centre de chirurgie cardio-vasculaire, la formation pour assurer la relève dans certaines disciplines.

Le directeur général de l'établissement, le médecin colonel Charles Fau, a explique que durant l'exercice 2008, le Point G a fait le plein dans bien de domaines. Il a effectué dans les 10 derniers mois de l'année, 38 750 consultations et 8 564 hospitalisations ainsi que 1421 examens scanographiques et 2 320 interventions chirurgicales. L'établissement s'est également vu doter de matériel complet de résection endoscopique, de kinésithérapie, et d'une Gamma camera pour la scintigraphie en médecine nucléaire.

Quand il aura bouclé sa tournée des différents centres hospitalo-universitaires, le ministre de la Santé tirera une synthèse avec l'ensemble des établissements pour dégager une feuille de route qui permettra de résoudre immédiatement des problèmes cruciaux et de proposer des solutions graduelles pour d'autres.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !