Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Médicaments illicites : plus de trois tonnes détruites - 24/12/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les responsables de la direction régionale de la Santé du district de Bamako, de la direction nationale de la Pharmacie et du Médicament et leurs partenaires viennent de détruire une importante quantité de médicaments illicites. L’opération s’est déroulée dans la zone aéroportuaire de Sénou sur le site affecté à ce genre de destruction. Au total, 30 tonnes de médicaments sont parties en fumée. Ces médicaments avaient été interceptés par l'administration des douanes et la direction régionale de la Santé de Bamako. Selon un responsable de cette direction, le stock ainsi détruit représente l'une des saisies les plus importantes jamais effectuées par la direction.

Malgré la volonté des pouvoirs publics de lutter contre la vente illicite des médicaments dans notre pays, le phénomène persiste cependant. Or, ces médicaments sont généralement des produits de mauvaise qualité, de surcroît, importés et stockés dans des conditions violant les normes de la pratique pharmaceutique. Ils se retrouvent souvent à l'origine d'intoxication ou d'accidents mortels. Selon des responsables sanitaires, il faut que le commerce illicite des médicaments soit considéré comme plus qu’un délit économique : un crime.

Dans la pratique, les ministères concernés (Santé, Justice, Douanes, Police, Sécurité intérieure) travaillent ensemble pour réprimer la contrebande. À ce propos, les autorités sanitaires et les leaders d'opinion ont proposé plusieurs stratégies de lutte contre ce fléau, dont la répression effective des animateurs de circuits parallèles de médicaments, l'implication des ONG et autres structures communautaires participant déjà aux activités de sensibilisation, le renforcement des contrôles aux frontières, la surveillance des médicaments à leur sortie.

Mariam A. TRAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !