Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Laboratoire national de la santé : une utilité établie - 16/01/2009 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Laboratoire national de la santé a tenu hier dans ses locaux, la 14ème session ordinaire de son conseil d'administration. La session présidée par Amara Chérif Traoré, conseiller technique au ministère de la Santé, s’est déroulée en présence des représentants des services rattachés et des structures relevant du laboratoire. L'adoption du compte rendu de la session précédente, l'examen du rapport d'activités 2008, le point d'exécution du budget 2009 étaient les principaux points à l’ordre du jour.

Introduisant les débats, Amara Chérif Traoré a rappelé les missions assignées au Laboratoire national de la santé. Il citera, entre autres, le contrôle de la qualité des médicaments, aliments, boissons ou autres substances importées ou produites dans notre pays et destinées à des fins thérapeutiques, diététiques ou alimentaires en vue de la sauvegarde de la santé humaine et animale ; le prélèvement et l'analyse des échantillons dans toutes unités de production, d'importation, de distribution ou de conservation des médicaments, aliments, eaux, boissons et toutes autres substances introduites dans l'organisme dans un but thérapeutique, nutritionnel ou autre et concourant à l'amélioration ou à la détérioration de la santé humaine et animale et la participation à la formation universitaire et post-universitaire. Autre mission du laboratoire : entreprendre des activités de recherche scientifiques et techniques.

Gaoussou Kanouté, le directeur général du LNS, a récapitulé les différentes activités de la structure durant l'année écoulée. Au plan du renforcement des capacités, le Pr Gaoussou Kanouté citera la formation de deux pharmaciens en France et au Canada en masters en science des médicaments, spécialités analyse physico-chimique et contrôle de qualité des médicaments et des aliments ; d'un ingénieur sanitaire en France en évaluation et gestion des risques sanitaires liés à l'environnement ; l'organisation de sessions de formation en technique de manipulation, de qualification de l'HPLC et du Karl Fisher à l'intention du personnel technique du service contrôle de qualité des médicaments et la promotion de cinq ingénieurs sanitaires et de deux pharmaciens comme attachés de recherche.
Evoquant la surveillance de la qualité des médicaments, le directeur a souligné que le Laboratoire national de la santé a analysé à travers le pays, 1002 échantillons de médicaments dont 40 ont été jugés non-conformes. Parmi les produits suspects, cinq se sont révélés positifs au test de la cocaïne et un à celui du cannabis. Sur 971 échantillons d'aliments et de boissons analysés, 22,6% sont apparus non-conformes. Cette non-conformité, a précisé le directeur général du LNS, concerne surtout les huiles et aliments des rues prélevés dans le cadre d’une étude de l'ANSSA. Le laboratoire a aussi analysé 540 échantillons d'eau avec 26% de non-conformité.

Dans le domaine de l'accompagnement des structures, le Laboratoire national de la santé a aidé la direction nationale de la santé dans la gestion du choléra à Kayes ; le HCNLS dans la surveillance de la qualité des préservatifs et des ARV ; la direction nationale du commerce et de la concurrence dans la recherche de la mélamine dans certaines marques de lait importées et la Pharmacie populaire du Mali dans la surveillance de la qualité des achats des stocks de médicaments, pour ne citer que cela.

Mais pour Gaoussou Kanouté, l'évènement majeur de l'année écoulée a été la signature d’une convention hospitalo-universitaire intervenue entre le rectorat et le Laboratoire national de la santé.

En terme de perspectives, dira le patron du labo, le LNS envisage notamment de poursuivre les activités d'accréditation (UEMOA) et de pré-qualification (OMS) en réalisant en 2009, un audit à blanc en bactériologie alimentaire. Le laboratoire prévoit également de finaliser le projet d'établissement, d'élaborer des manuels de procédures, de réaliser une étude de faisabilité de l'unité de contrôle de qualité des vaccins.

Les documents analysant le budget 2008, attestent qu’à la date du 31 décembre, celui-ci a été exécuté à hauteur de 410,6 millions Fcfa sur une prévision annuelle de 779,5 millions Fcfa. Ce taux d’exécution de 52,68% englobe la subvention de l’Etat, les ressources propres et les fonds des partenaires au développement.
Le budget 2009 du LNS se chiffre en recettes et en dépenses à 914,4 millions Fcfa. En légère hausse par rapport à 2008.

Aïssata TRAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !