Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Télé-médecine et enseignement à distance : Combler la fracture sanitaire - 02/02/2009 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Près de 25% des problèmes de santé surviennent dans les pays du Sud et ceux-ci ne disposent que 1% du personnel pour les traiter, selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé. Ce qui constitue une autre fracture, sanitaire celle là. La télé-médecine représente une alternative pour la réduire. Le Pr Albert-Claude Benhamou, directeur du projet Université médicale virtuelle francophone (UMVF), qui a fait cette remarque résume bien la problématique de la prise en charge des malades dans nos hôpitaux.

La santé de la mère et de l'enfant figure parmi les priorités de l'UMVF qui travaille en partenariat avec la conférence africaine des doyens de facultés de médecine de pays d'expression française (CAD-MEF). La question était au cœur d’une conférence pour le lancement du Programme de formation mère-enfant dans les pays du Sud, qui a bouclé ses travaux vendredi au Grand hôtel de Bamako.

Ce projet constituera une véritable bouffée d'oxygène pour la formation, sur place, des ressources humaines en gynécologie-obstétrique. Il contribuera à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans nos pays.
C'est dans cette perspective que le ministère français des Affaires étrangères à travers la direction de la Coopération et du Développement, a mobilisé un fonds de solidarité prioritaire de 3 millions d'euros, soit près de 2 milliards de Fcfa pour la cause.

L'UMVF qui regroupe toutes les universités de France va apporter son expertise à la formation de praticiens des pays du Sud, dont Mali, à la prise en charge de questions essentielles de la santé de la mère et de l'enfant. Il s'agit, entre autres, de la surveillance de la grossesse (le développement des compétences en échographie obstétricale), de l'accouchement, de la prévention et du traitement des complications de l'accouchement et de la chirurgie en gynécologie-obstétrique (prise en charge des fistules vésico-vaginales).

Il y a en outre des aspects touchant à la réanimation néonatale et au traitement des urgences pédiatriques et aux maladies sexuellement transmissibles et au Vih/Sida. Le programme permettra d'assurer cette formation diplômante à partir de la télé-médecine, du télé-enseignement. Ainsi des spécialistes aux compétences avérées procéderont à travers des « télé-staffs » - selon le terme consacré -, et des vidéoconférences, à un transfert de compétences vers les médecins et étudiants.

Le Pr Benhamou a expliqué que ce programme de formation concerne 20 pays d'Afrique francophone, d'Afrique du Nord et d'Asie du Sud-Est. C'est à la fois une formation initiale et continue, a-t-il précisé.

Par ailleurs, le directeur de l'UMVF a salué l'accompagnement des autorités nationales, notamment du président Amadou Toumani Touré, du ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, et de son collègue de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo.
Pour son collègue, le doyen de la faculté de médecine de l'Université de Lille, le Pr Jean Paul Francke, ce programme de formation en gynécologie-obstétrique, contribuera à une spécialisation plus pointue des spécialistes dans les différents pays couverts.

La mortalité maternelle et néonatale est une grande priorité dans nos pays au regard des sombres statistiques en la matière. La lutte contre le fléau reste un des principaux Objectifs du millénaire pour le développement. Mais les avancées passent par la disponibilité de ressources humaines bien formées et compétentes.
L’originalité du Programme mère-enfant réside dans la bibliothèque virtuelle qui va être créée. Les responsables de l'UMVF croient au potentiel de notre pays de profiter pleinement des avantages de la télé-médecine et du télé-enseignement.

Le Dr Ousmane Ly, point focal de la télé-médecine au ministère de la Santé a souligné tout l'intérêt de ce projet qui s'inscrit en complémentarité des actions déjà menées contre la mortalité maternelle et néonatale. Il poursuit, en effet, les objectifs de la stratégie nationale de protection et de survie de la mère et de l'enfant. Un autre résultat attendu est l'augmentation des capacités d'utilisation de la télé-médecine et de l'enseignement à distance. Ce qui favorise le transfert des compétences.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !