Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale du diabète : une pathologie qui « explose » dans notre pays - 17/11/2009 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon une étude, le taux de prévalence de la maladie qui était de 0,95 % en 1983 s’est hissé à 9,3 % en 2009. L'Association malienne de lutte contre le diabète (AMLD), en partenariat avec le ministère de la Santé, a célébré, le week-end dernier, la Journée mondiale de lutte contre le diabète au centre national consacré à cette maladie.

La cérémonie présidée par l'épouse du président de la République, Mme Touré Lobbo Traoré, s'est déroulée en présence du ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, de la présidente de l'Association malienne de lutte contre le diabète, Mme Ba Diariatou, des partenaires du Lion's club et de nombreux invités.

Le 14 novembre consacre la Journée mondiale du diabète, en hommage à Frederick Banting, un jeune chirurgien canadien et son compatriote, Charles Best, qui ont joué un rôle crucial dans la découverte de l'insuline en 1921. Cette découverte a été une véritable avancée thérapeutique dans la lutte contre le diabète.

Cette année, le thème de la journée est : « comprenez le diabète, prenez-en le contrôle ». On aura compris qu’il s'agit d’insister sur la communication sur le diabète, une maladie chronique liée à un excès de sucre dans le sang, affectant de nombreuses personnes dans le monde. Les statistiques de la Fédération internationale du diabète sont révélatrices de l'ampleur de l’affection qui prend des proportions inquiétantes. On estime à près de 300 millions, le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde. Ces chiffres expliquent la nécessité et surtout l'urgence d'une campagne d'information et de sensibilisation du grand public sur les risques liés à la pathologie.

Les pays en développement, notamment ceux du continent africain, doivent mettre en œuvre des stratégies efficaces pour circonscrire le mal. À cet effet, l'Association malienne de lutte contre le diabète, s'inscrit dans une vision globale de lutte contre le fléau. Elle s'attachera à fournir les informations utiles aux patients diabétiques et à nos compatriotes pour y faire face ou le prévenir. Avec le soutien de partenaires, elle travaille à la promotion de soins de qualité aux malades.

La Première dame a rappelé que le diabète est une maladie non transmissible qui se développe de manière épidémique depuis des décennies. Son taux de prévalence augmente rapidement dans le monde. L'objectif recherché, a indiqué Mme Touré Lobbo Traoré, est de sensibiliser sur l'existence de cette maladie, ses diverses manifestations cliniques et ses conséquences sur les personnes. De son point de vue, la Journée mondiale qui offre une opportunité de réflexion sur la question, éclaire la communauté internationale sur les voies et moyens d'éviter ce mal qui peut retarder la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement
Une croyance ancienne mais tenace soutient dans notre pays que le diabète est une maladie de riches. Un point de vue largement démenti par les faits car le diabète attaque toutes les couches sociales, sans même épargner les enfants.

Le ministre de la Santé a rappelé à ce propos que le diabète est la quatrième cause de mortalité dans le monde. Il représente même la deuxième cause d'amputation et d'invalidation après les accidents de la voie publique. Les données de la Fédération internationale du diabète confirment ce drame. Toutes les dix secondes, deux personnes sont amputées du fait du diabète.

Oumar Ibrahima Touré a précisé que le diabète a atteint des proportions alarmantes dans le monde. Il est devenu un véritable problème de santé publique car il entrave l'économie des populations laborieuses, bien plus que les maladies infectieuses.
Les interventions de l'épouse du chef de l'État et du ministre de la Santé, ont été précédées de celle de la présidente de l'AMLD. Mme Ba Diariatou a fait la genèse de son association créée en 1991. Au delà des conférences débats qui permettent aux uns de se rassurer de leurs angoisses et aux autres d'apprendre plus sur la maladie, l'association, a-t-elle relevé, organise des dépistages.

Rappelons que le diabète est une maladie chronique qui peut avoir de graves conséquences sur la personne atteinte. Il constitue un réel problème de santé publique dans notre pays. Selon une étude, le taux de prévalence de la maladie est de 9,3 % en 2009 contre 0,95 % en 1983. Cette progression fulgurante atteste d’une « explosion » de la maladie chez nos concitoyens.
L'AMLD est soutenue dans ses efforts par les pouvoirs publics et des partenaires du Lion's club. Le représentant du Lion's club Bamako-Sigui, Maley Danfaga, a pu rappeler que de nombreuses personnes meurent de diabète sans le savoir, pire en faisant exactement ce qu’il ne faut pas. Le diabète, a-t-il noté, tue en silence.

Le ministre de la Santé a ensuite visité le Centre national de lutte contre le diabète où des médecins soulagent les malades diabétiques par des soins mais aussi des conseils précieux.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !