Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Centre national de transfusion sanguine : budget en hausse - 02/02/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 15è session ordinaire du conseil d’administration du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a été convoquée jeudi dans les locaux de l’Institut national de recherche en santé publique (INRSP). La session, présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé, Ousmane Touré, s’est déroulée en présence du directeur général de l’établissement, le Dr Mounirou Baby. Le conseil a examiné le compte rendu et le point d’exécution des recommandations de la précédente session, le rapport d’activités et l’exécution du budget 2009 avant de se pencher sur le projet de budget 2010. Le CNTS est un maillon essentiel de la transfusion sanguine dans notre pays.

L’établissement soulage les personnes en nécessité de transfusion. Pour cela, le centre s’emploie à la collecte de poches de sang auprès de donneurs volontaires réguliers ou de donneurs occasionnels (c’est-à-dire des donneurs familiaux ou de compensation). Ceux-ci représentent le plus gros segment de donneurs de sang (environ 65 %). Au cours de l’exercice 2009, le CNTS a prélevé 28 666 poches de sang dont 84 % en cabine fixe, c’est-à-dire dans les locaux du centre et les autres (16 %) en cabine mobile. Il ressort de l’analyse des données que les hommes donnent plus volontiers leur sang que les femmes. Dans les produits sanguins prélevés chez les donneurs par le CNTS, figure le sang total mais aussi d’autres constituants notamment les concentrés de globules rouges (CGR), les plaquettes de sang et le plasma frais congelé. En 2009 le budget du centre était équilibré en recettes et en dépenses à près de 800,5 millions de Fcfa. Le CNTS a pu mobiliser 99 % des prévisions soit environ 789 millions de Fcfa. Pour le nouvel exercice, le projet de budget soumis à l’approbation des administrateurs est équilibré en recettes et en dépenses à 883,2 millions de Fcfa soit une augmentation de plus de 10 % par rapport au budget précédent. Revenant sur l’adoption de politique nationale de transfusion sanguine par le gouvernement en octobre dernier, le secrétaire général du département de la Santé y voit l’engagement des plus hautes autorités de notre pays à accompagner le centre dans sa mission d’apporter aux malades les produits sanguins de qualité au bon moment.

Autre signe de l’attention concrète portée par les pouvoirs publics : ceux-ci ont affecté au centre, une parcelle d’un hectare sur le site de l’hôpital du Mali à Yirimadio pour la construction d’une structure répondant aux normes et standards internationaux. Ousmane Touré a également assuré que le département est conscient des défis liés à la sécurité transfusionnelle sur l’étendue du territoire. Le CNTS a, en effet, en charge la promotion de la politique de transfusion sanguine. Il collecte, prépare, teste les produits sanguins et les distribue aux différentes formations sanitaires, réalise les analyses de routine et médico-légales, assure la formation universitaire. La subvention de l’État à l’établissement a augmenté cette année. Le directeur général du CNTS a relevé que l’année 2009 a été essentiellement caractérisée par l’adoption de la politique de transfusion sanguine. Le département, a-t-il rappelé, ayant inscrit ce dossier dans les priorités, a permis de satisfaire une recommandation forte de l’Organisation mondiale de santé en matière de sécurité transfusionnelle. Mounirou Baby a annoncé dans la foulée l’inscription d’une ligne budgétaire spécifiquement consacrée aux études et recherches en médecine transfusionnelle.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !