Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la tuberculose : l’appel à la mobilisation - 29/03/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré mercredi, la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose sur le thème "Innovation" avec comme slogan "En route contre la tuberculose". L’épicentre de l’événement à Bamako, a été la conférence de presse organisée par le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le comité antituberculeux. Le Pr Isaack Mamby Touré, président du comité antituberculeux, les docteurs Cheick Oumar Coulibaly et Massambou Sacko de l’OMS, Alima Naco et Mohamed Berthé du PLNT, étaient les différents conférenciers.

Dans leurs exposés, ils ont peint le tableau épidémiologique d’une tuberculose déclarée depuis quelques années « urgence mondiale ». Selon les statistiques mondiales, chaque année près de neuf millions de personnes développent la maladie et celle-ci en tue environ deux millions par an. Le 24 mars de chaque année choisi pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose correspond à la date anniversaire de la découverte du bacille de Koch (agent pathogène de la tuberculose) par le médecin allemand, le Dr Robert Koch en 1882. Sur la question de l’implication des tradithérapeutes dans la prise en charge de la tuberculose, le président du comité antituberculeux a tenu à lever toute équivoque. Pour lui, il n’y a pas de médicaments traditionnels contre la tuberculose. Mais le programme a créé un cadre de concertation avec les tradithérapeutes pour une collaboration en vue de les amener à référer les malades tuberculeux aux structures de santé, a-t-il indiqué.

La mobilisation insuffisante des partenaires en faveur de la tuberculose a été aussi évoquée par les journalistes. La coordinatrice du PNLT, le Dr Diallo Alima Naco, a confirmé que la tuberculose ne mobilisait pas beaucoup les partenaires. Le constat est général, c’est pourquoi le Fonds mondial a apporté une véritable bouffée d’oxygène aux différents programmes qui étaient tous ou presque moribonds. Or de l’avis de ces spécialistes, la tuberculose tue 40% des patients atteints du virus du Sida. Il y a eu donc une résurgence de la maladie du fait de son association avec le VIH/Sida. Pour d’autres conférenciers, le problème de la visibilité des activités du PNLT est lié à l’ancrage institutionnel du programme. Celui-ci est, en effet, logé dans une division de la direction nationale de la santé. D’autres aspects liés à la tuberculose ont été développés par les praticiens permettant aux journalistes d’engranger informations et précisions sur une maladie qui touche durement les pays en développement surtout ceux du continent africain.

par Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !