Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital du Mali : à la pointe des soins de sante - 24/09/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La réalisation de ce nouveau centre hospitalier marque une nouvelle étape importante dans la fructueuse coopération sanitaire sino-malienne. C’est un nouveau pas très important dans le développement du système de santé dans notre pays. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé hier à l’inauguration de L’Hôpital du Mali. Cette inauguration est intervenue une semaine après la signature de l’acte de réception entre le ministre de la Santé, Oumar Ibrahim Touré et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine dans notre pays, Zhang Guoqing (voir l’Essor du 20 septembre). La cérémonie d’inauguration a regroupé dans le quartier Missabougou en Commune VI du District de Bamako, de nombreuses personnalités : le Premier ministre, Modibo Sidibé, les membres du gouvernement, les chefs des institutions de la République, l’envoyé spécial du président chinois, le ministre des Communications et des Transports, Li Shenglin, le gouverneur et le maire du District de Bamako, Ibrahima Féfé Koné et Adama Sangaré.

La réalisation de L’Hôpital du Mali fait partie des mesures annoncées par le président chinois Hu Jintao en faveur de notre pays lors du Forum de coopération sino-africaine tenu à Beijing en 2006. A l’occasion de ce sommet, notre pays avait bénéficié de différents avantages : réalisation de deux écoles rurales à Sévaré et à M’Pessoba, annulation de dette envers la Chine, augmentation du nombre du quota de bourses accordées à nos étudiants. Le coût de l’Hôpital du Mali était initialement évalué à 4,8 milliards de Fcfa. Mais le Mali a apporté aussi une contribution substantielle équivalent presque au même montant consenti par la Chine pour la construction de l’hôpital. La contribution malienne va prendre en charge les travaux d’aménagement de la voie d’accès, de construction des logements d’astreinte et autres. Ce qui ramène le coût total de l’établissement à près de 10 milliards de Fcfa Ce centre hospitalier vient renforcer notre système sanitaire déjà riche de 1054 centres de santé communautaires, auxquels s’ajoutent une soixantaine de centres de santé de première référence, de 6 hôpitaux de deuxième référence et de 5 hôpitaux de troisième référence. Ce dispositif permet d’offrir à la population des soins relativement de qualité. Situé sur la rive droite du fleuve Niger à Missabougou, l’Hôpital du Mali est bâti sur une superficie d’environ 7000 mètres carrés, sur un terrain de 20 hectares. L’hôpital a pour le moment une capacité d’accueil de 150 lits.

Les travaux de construction avaient été confiés au groupe de construction Qilu, une société chinoise pour un délai d’exécution de 18 mois. Quant à la maîtrise d’ouvrage, elle était assurée par l’Institut des études et conception en engineering du commerce interne de Chine. L’Hôpital du Mali est un joyau architectural futuriste. Sa conception et sa structuration prévoient d’offrir d’autres services hautement spécialisés dans des domaines comme les urgences, la chirurgie thoracique, la neurochirurgie ou l’endocrinologie. Un centre de radiothérapie verra également le jour très prochainement dans l’enceinte de l’hôpital dans le cadre de la lutte contre le cancer. La première phase de ces grands travaux à venir concerne l’érection d’un bunker équipé d’accélérateur, des locaux de simulation, de consultation, de scanner et l’aménagement d’un parking. Ces réalisations coûteront au total 3,2 milliards de Fcfa. Le financement a déjà été obtenu auprès de l’Autriche. Les deuxième et troisième phases du centre de radiothérapie vont nécessiter une enveloppe financière de 11,5 milliards de Fcfa. Cette dernière touche de renforcement de la capacité d’accueil et de fonctionnement de la nouvelle structure hospitalière sera consacrée à l’érection d’un deuxième bunker avec le département curiethérapie, d’une deuxième unité de consultation, de l’administration, l’hospitalisation du jour et l’hospitalisation continue.

DEPUIS PLUS DE 50 ANS. Tout un arsenal d’infrastructures et de dispositions techniques permettra de renforcer les capacités de diagnostic de notre capitale dans le domaine de l’imagerie médicale, de l’exploration fonctionnelle, de la biologie et de la prise en charge du cancer. Ces explications ont été données par le ministre de la Santé, Oumar Ibrahim Touré. Celui-ci a précisé que l’infrastructure sanitaire va répondre à la plupart des besoins de référence des populations des nouveaux quartiers qui ne cessent de croître sur la rive droite du fleuve Djoliba à Bamako. Cela contribuera aussi à réduire significativement les évacuations sanitaires vers d’autres pays. L’Hôpital du Mali sera également un outil de renforcement du potentiel de formation des futurs professionnels de la santé. L’établissement sera prochainement érigé en centre hospitalier universitaire (CHU), a ajouté Oumar Ibrahim Touré, en soulignant son accessibilité, grâce à la proximité avec le 3è pont de Bamako (autre fruit de la coopération sino-malienne Ndlr).

L’hôpital connaîtra un développement ultérieur pour atteindre une capacité totale de 400 lits. Il s’agit d’une réponse concrète de l’expansion démographique de Bamako qui dépassera les 3 millions d’habitants en 2020. « Ce don conçu selon les principes les plus modernes de l’ingénierie hospitalière devra être par ailleurs un phare de notre système hospitalier. Son caractère novateur, son organisation et l’application des principes du management hospitalier lui permettront de mieux répondre aux missions de service public », a poursuivi le ministre Touré. L’ambassadeur de Chine dans notre pays, a estimé que la réalisation de cet hôpital marque une nouvelle étape importante dans la coopération sanitaire sino-malienne. Et Zhang Guoqing d’annoncer l’arrivée de plusieurs médecins chinois qui seront concentrés uniquement dans le nouvel hôpital. Ceux-ci viendront s’ajouter à leurs collègues opérant dans les hôpitaux de Kati, Markala et Sikasso. Du coup, la mission sanitaire chinoise se retrouvera renforcée Ce qui permettra de mieux unir ses efforts "comme on serre les doigts d’un poing pour rendre plus performant un travail", a dit l’ambassadeur de Chine dans notre pays, avant de louer la qualité des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a fait part de sa reconnaissance et de sa profonde gratitude à l’endroit du gouvernement et du peuple chinois pour leur engagement au côté du Mali dans son processus de développement. Amadou Toumani Touré a rendu un hommage appuyé aux autorités chinoises pour le choix porté sur le Mali parmi les pays africains bénéficiaires du programme hospitalier. "Cet hôpital est le fruit d’une belle coopération. Il s’agit d’un grand motif de fierté pour nous. Car c’est le premier hôpital d’une telle dimension que nous avons construit depuis 50 ans.

Certes nous avons réhabilité et équipé les grands hôpitaux existants, construit de nouveaux services. Mais c’est le premier hôpital de cette envergure que nous avons construit durant toutes ces années", a constaté le président Touré, avant d’évoquer l’ouverture prochaine des nouveaux hôpitaux de Sikasso et Mopti. La cérémonie d’inauguration a pris fin par la coupure du ruban symbolique par le président de la République suivie d’une visite guidée des locaux. Le chef de l’Etat s’est ensuite rendu sur le chantier du 3è pont de Bamako, un cadeau d’anniversaire également offert par la République Populaire de Chine dans le cadre du Cinquantenaire. Là aussi, le constat est réconfortant : les travaux sont très bien avancés.

par Lassine Diarra

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !