Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Réforme hospitalière : le check-up - 04/05/2011 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’atelier de restitution des résultats de la réforme hospitalière dans notre pays qui avait entamé ses travaux le 26 avril (voir l’Essor du 28 avril) a pris fin vendredi. La cérémonie de clôture, présidée par Mme Togo Marie Madeleine Togo, conseiller technique au ministère de la Santé, s’est déroulée en présence du directeur général de l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH), Adama Diawara. La réforme hospitalière, conçue comme un processus d’amélioration continue de la qualité des soins et de la gestion dans nos établissements hospitaliers, est aujourd’hui confrontée à de nombreuses difficultés.

Ce constat établi par les praticiens et les responsables d’administrations hospitalières a été confirmé par les résultats de l’évaluation de la réforme hospitalière par l’ANEH. L’atelier de la semaine dernière a permis d’analyser les difficultés et de proposer des solutions. Les discussions ont été instructives sur des aspects essentiels de la réforme hospitalière comme la charte du malade, la gestion des urgences et le système d’information hospitalier, le niveau de rattachement de l’agent comptable, le profil de l’administrateur des hôpitaux, les organes de gestion. A l’issue des échanges de points de vue et d’expériences, la session a élaboré d’importantes recommandations. Les praticiens et responsables d’administrations hospitalières ont ainsi préconisé de faire adopter les textes d’application de la loi hospitalière avant fin 2011, rendre fonctionnelle la Commission nationale hospitalière, proposer des solutions concrètes pour le fonctionnement des organes consultatifs, appliquer les textes à la lettre, définir un plan de communication sur la loi hospitalière (droits et devoirs du malade). Le directeur général de l’ANEH a apprécié la qualité des débats et souligné que la performance des hôpitaux passe par la réussite de la réforme hospitalière. Mme Togo Marie Madeleine a rappelé, pour sa part, que la réforme hospitalière doit aboutir à l’amélioration de la qualité de l’offre de soins. Elle a déploré le fait qu’après 50 ans d’indépendance, nous évacuons encore à l’étranger des malades qui auraient dus être pris en charge ici. « A l’heure du bilan, que faudra-t-il retenir ? N’ayons donc pas peur de nous remettre en cause », a-t-elle invité.

par Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !