Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale : vision 2010 programme jeudi son check-up à Bamako - 03/10/2011 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En prélude à la réunion des Premières d’Afrique de l’Ouest et du Centre sur la restitution de la Vision 2010 pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale que notre pays accueille ce 6 octobre, le ministère de la Santé a animé une conférence de presse jeudi dernier dans ses locaux pour expliquer les enjeux de cette importante rencontre.

Les conférenciers, le Pr Amadou Dolo, point focal de la Vision 2010, le Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly, le point focal de la Première dame du Mali, les docteurs Mamadou Namory Traoré, directeur national de la santé, et Mountaga Bouaré, conseiller technique au ministère de la Santé, ont fait la genèse de l’initiative, développé les enjeux de la mortalité maternelle et néonatale (MMN) et rappelé les actions entreprises dans notre pays. Amadou Dolo a souligné que la Vision 2010 est née à Bamako en 2001.

L’initiative visait à réduire de moitié, la mortalité maternelle et néonatale (MMN) et de 30% la charge de morbidité entre 2001 et 2010. Pour le praticien, la problématique de la MMN interpelle la conscience humaine. Au regard des progrès actuels de la science et de la médecine, il lui parait inadmissible qu’un demi million de femmes et 11 millions de nouveau-nés meurent dans le monde chaque année. Ces chiffres situent les efforts que nos pays doivent accomplir pour circonscrire cette hécatombe. Evoquant les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’ici à 2015, Amadou Dolo admet que le tableau n’est guère reluisant. Selon les tendances actuelles, seuls trois pays africains dont le Cap-Vert pourraient attendre ces objectifs. Chez nous, les pouvoirs publics multiplient pourtant les initiatives et les actions pour réduire de façon significative la mortalité maternelle et néonatale. Parmi celles-ci figurent la gratuité de la césarienne pour la prise en charge des complications de la grossesse, celle des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine (CTA) pour les enfants de moins de 5 ans atteints de paludisme, la prévention de la transmission mère-enfant du Vih/sida entre autres. Les actions menées quotidiennement sur le terrain consolident ces initiatives dans la réussite desquelles l’implication des Premières dames s’avère un atout majeur.

Sur la question, le Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly a précisé que la Première dame du Mali, Mme Touré Lobbo Traoré dont les initiatives louables sont nombreuses, a assuré le plaidoyer. Sous son impulsion, le comité national de suivi des activités de la Vision 2010 a été créé. L’épouse du chef de l’Etat a aussi initié le prix Tara Boré (en hommage à la grande cantatrice décédée en couches) pour stimuler les efforts de lutte contre la MMN. Notre pays a ainsi effectué des avancées significatives dans la lutte contre la mortalité de la mère et de l’enfant. Ces acquis, a rappelé le directeur national de la Santé, sont par exemple la gratuité de la césarienne et des CTA, l’organisation de la référence-évacuation pour atténuer le retard dans la prise en charge des complications de la grossesse, même si à ce niveau, on relève de petites difficultés liées au non paiement des cotisations de la caisse de solidarité. Le conseiller technique Mountaga Bouaré a confirmé les progrès accomplis dans notre pays et la forte volonté politique qui les sous-tend. Les autres aspects liés à la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, notamment les répartitions équitables des compétences sur toute l’étendue du territoire pour mieux assister les accouchements, l’engagement des pays africains pour l’atteinte des OMD ont été largement débattus au cours de cette rencontre. Rappelons qu’une vingtaine de Premières dames, des ministres de la Santé et des points focaux de la Vision 2010 prennent part à la rencontre de jeudi prochain.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !