Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Agrégation en médecine du CAMES : 77 parchemins décernés - 20/11/2006 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis la semaine dernière, on connaît la liste des candidats admis au 13è concours d'agrégation de médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES) qui s'est déroulé cette année dans notre pays. Sur les 117 candidats en lice, 77 ont été admis soit un taux de réussite record de 65%.

. Parmi les "heureux élus", figurent trois Maliens (ils étaient cinq à prendre le départ). Mme Traoré Assa Sidibé (endocrinologie) et Sadio Yena (chirurgie thoracique) se sont même classés majors de leur promotion (voir L'Essor du 15 novembre). Le troisième lauréat malien est Youssouf Coulibaly (anesthésie-réanimation).

Avec 25 professeurs admis sur un total de 42 candidats présentés, la Côte d'Ivoire occupe la tête du peloton devant le Sénégal dont 16 des 24 représentants ont également passé leur diplôme d'agrégation. Dans son allocution de clôture, le secrétaire général du CAMES, Mamadou Moustapha Sall, s'est réjoui de la bonne tenue du concours qui, dira-t-il, a permis de porter les candidats admis au sommet du savoir. Le premier responsable du CAMES a ensuite salué les efforts déployés par notre pays aussi bien sur le plan financier que pour sa participation aux activités de l'institution.

À travers ce 13è concours du CAMES, soulignera Mamadou Moustapha Sall, c'est tout le continent africain qui a gagné en élargissant sa famille avec l'arrivée de cerveaux qu'il a exhortés à mettre leur savoir au service des Africains. Le ministre de l'Éducation nationale, Mamadou Lamine Traoré, a salué la bonne organisation d'un rendez-vous bamakois qui a, de son point de vue, regroupé l'élite africaine. Le ministre de l'Éducation nationale a insisté sur l'intérêt que le Mali accorde à la formation des ressources humaines qui, dira-t-il, est un élément important pour le développement de notre pays.

Tour à tour, le président coordinateur général du jury, Charles Bombé MBalawa, les présidents du Comité consultatif général, Gokou Célestin Téa, et de la conférence des doyens des facultés de médecines d'expression française, André Goizé, ont salué les résultats d'un concours qui renforce la qualité de l'enseignement et de la recherche dans le domaine de la santé.
Après ces différentes interventions, les 77 nouveaux professeurs ont officiellement reçu leur diplôme d'agrégation.

Be COULIBALY

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !