Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et néonatale : l’urgence d’agir - 14/12/2012 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le lancement du projet d’amélioration de la santé maternelle et néonatale au Mali s’est déroulé mercredi à la mairie de la Commune I de Bamako sous la présidence de Mme Diallo Fanta Siby, la directrice régionale de la santé, et en présence du Dr Michel Marquis, conseil régional de la santé de l’ambassade de France, et d’Arnaud Phipps, chef de délégation de la Croix rouge en France. Etaient aussi présents le Dr Abdoul Karim Sidibé, de la division prévention et lutte contre la maladie (DPLM), le Dr Bogoba Diarra de la direction nationale de la santé et Apha Z Doumbia, 5è adjoint du maire de la Commune I.

L’intitulé du projet est : « la limitation des décès maternels chez les femmes en âge de procréation ». Ses efforts vont porter sur les stratégies d’amélioration de la santé de la mère en vue d’éviter les risques liés aux complications de la grossesse et de l’accouchement dans notre pays.

Le projet s’attachera donc à outiller 12 centres de santé communautaires (Cscom), 2 centres confessionnels et le centre de santé de référence (Csref) de Korofina. Des actions y seront menées pour renforcer l’offre de soins en matière de santé maternelle et néonatale dans le domaine de la planification familiale et de la prise en charge du nouveau–né en Commune I.

Arnaud Phipps a expliqué que cette composante sera mise en oeuvre par le ministère de la Santé avec l’appui technique des deux sociétés nationales partenaires. Le chef de la délégation de la Croix rouge française a indiqué qu’il s’agissait aussi d’améliorer les connaissances des populations en matière de santé maternelle et néonatale en Commune I. Il a précisé que plus de 150 personnes ont été invitées à la session qui consacre officiellement le démarrage du projet au Mali.

Dans le monde, les initiatives de réduction des décès maternels sont en cours. Lors du sommet du G8 en juin 2010, le Canada et d’autres partenaires se sont engagés à mettre en place une initiative d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale dénommée « Muskoka ». Le but de cette initiative est de faciliter l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 4 et 5 visant l’amélioration de la santé maternelle et néonatale ».

Ce projet d’une durée de 4 ans s’exécute dans quatre pays africains : le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Il va s’attacher à améliorer l’accès à des soins de qualité des femmes en âge de procréation et des nouveau-nés.

Abdoul Karim Sidibé a rappelé l’urgence d’agir. La Croix rouge française et ses partenaires - les sociétés nationales de la Croix–rouge et du Croissant rouge – et le ministère de la Santé souhaitent apporter des solutions durables aux difficultés des populations les plus vulnérables, notamment en matière de santé maternelle et néonatale. Au Mali, a-t-il indiqué, la Croix–rouge française met en œuvre ce projet en étroite collaboration avec ses partenaires et la Croix rouge malienne avec laquelle elle a signé un accord-cadre de partenariat depuis 2010 et avec le ministère de la Santé.

D’autres projets ont été développés dans le cadre de ce partenariat, notamment avec l’Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS) pour la formation du personnel paramédical et aussi dans le cadre de la prise en charge de la malnutrition sévère et modérée dans la région de Kayes et dans les Communes I et V de Bamako. C’est dans une volonté d’appui multisectoriel et de couverture globale des besoins que le projet de santé maternelle et néonatale a été conçu.

Fatoumata CISSE

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !