Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Fatigue visuelle : des causes diverses ; Le Pr Sanoussi Bamani : la fatigue visuelle répond bien au traitement - 19/02/2013 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elle peut être liée à la vision de loin ou celle de près, mais résulte de certains vices de réfraction comme la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. La fatigue visuelle ou asthénopie, selon l’expression consacrée par les ophtalmologistes, est définie par les spécialistes comme une incapacité à soutenir un effort visuel. C’est un phénomène assez répandu dans notre société. Très peu de gens peuvent se targuer d’avoir échappé à une fatigue visuelle du fait de non respect des normes recommandées par les ophtalmologistes lorsqu’on lit ou regarde un écran d’ordinateur. Les mauvaises habitudes que l’on a dans ces situations peuvent donner une fatigue visuelle.

Généralement ceux qui en sont touchés ne consultent pas pour çà, ils s’en tiennent simplement au constant. Ces gens ne peuvent tenir une longue lecture, à en croire les spécialistes.

Le Pr Sanoussi Bamani ophtalmologiste et coordinateur du Programme national de lutte contre la cécité (PNLC), confirme la fréquence de la fatigue visuelle, même s’il ne donne pas de statistiques précises. Le toubib du PNLC explique que la fatigue visuelle n’est pas organique mais tient plutôt à une mauvaise correction des verres.

La fatigue visuelle a des causes diverses. A ce propos, le médecin ophtalmologiste rappelle que la fatigue visuelle peut être liée, soit à la vision de loin, soit à la vision de près. L’asthénopie liée à la vision de loin est très souvent due à des vices de réfraction comme la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme (le fait de ne pas voir point comme tel par exemple), mal corrigés. Le Pr Sanoussi Bamani tient à lever toute équivoque sur certains aspects. Il cite à titre d’exemple qu’un astigmatisme inverse, même minimum peut donner une fatigue visuelle à l’individu.

Les fatigues visuelles liées à la vision de près, résultent le plus souvent d’une presbytie non corrigée. Le coordinateur du programme national de lutte contre la cécité précise que la distance normale à laquelle les spécialistes tiennent compte dans la correction de l’œil lorsqu’ion lit ou regarde un écran d’ordinateur est de 33 centimètres. Mais dans la pratique, les gens lisent ou regardent un écran d’ordinateur à une distance plus éloignée. Cette situation provoque une fatigue visuelle parce qu’il y a une inadaptation entre le verre corrigé et la distance observée.

Larmoiements et petites céphalées frontales. Le Pr Sanoussi Bamani explique qu’un adulte de 40 ans doit porter un verre de plus +1 pour lire parce que théoriquement il faut porter des verres à cet âge. Mais au delà des 33 centimètres, ce verre devient inadapté et provoque ainsi une fatigue visuelle chez l’individu. Il est établi que dans les situations du genre, on peut aussi constater une sur correction. Par ailleurs la protection d’écran dans les ordinateurs, permet d’amoindrir la fatigue visuelle. Notre interlocuteur souligne que pour corriger l’œil de quelqu’un, il faut savoir quel usage il veut faire du verre. Parce que les prescriptions doivent être faites en fonction des besoins. La fatigue visuelle se manifeste généralement par quelques signes visibles. A ce niveau, les symptômes sont des larmoiements, des petites céphalées frontales.

En sus des signes perceptibles, la personne qui ressent une fatigue visuelle ne peut tenir une longue lecture.

Les spécialistes s’accordent à reconnaître que la fatigue visuelle n’a pas de conséquence majeure sur l’organisme. Seulement la personne peine à soutenir un effort visuel intense comme lire pendant un certain temps. Mais l’ophtalmologiste précise qu’une fois la personne corrigée, elle ne ressent plus cette fatigue visuelle.

Le spécialiste du PNLC note la nécessité de rester dans les normes lorsqu’on porte des verres. En d’autres termes, il s’agit de faire des consultations ophtalmologiques et de se contenter des verres prescrits par un ophtalmologiste. Malheureusement les gens achètent sur le marché des verres avec lesquels ils sont sur corrigés. Parce que le médecin du programme national de lutte contre la cécité est on ne peut plus clair. Certains de ces verres grossissent l’image. Ceci n’est pas recherché dans une correction. Il faut que le verre rende l’image plutôt nette l’image.

Le Pr Sanoussi Bamani estime qu’il faut un examen ophtalmologique pour une meilleure correction et déceler éventuellement d’autres maladies comme le glaucome qu’on découvre très souvent à partir de 40 ans.

La fatigue visuelle répond bien au traitement. A ce propos, le médecin ophtalmologiste conseille de traiter les vices de réfraction qui sont à l’origine de la fatigue visuelle et d’éviter de payer des verres qui grossissent l’image (effet de loupe).

La correction doit rendre l’image plus nette et non la grossir.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !