Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Journée Mondiale contre la Rage 2016 - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Arcad-Sida : un acteur majeur de la lutte contre le Sida - 12/02/2014 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La présentation du bilan de l’année écoulée est un exercice traditionnel auquel l’Association de recherche, de communication et d’accompagnement à domicile des personnes vivant avec le VIH et le Sida (ARCAD/Sida) a sacrifié ce week-end au Centre international de conférences de Bamako. Il s’agissait pour les responsables de l’association qui œuvre pour le bien-être des personnes infectées et affectées par le virus de la pandémie de faire le point des activités menées en 2013, de rappeler les difficultés de financement de la lutte contre le sida et aussi de se projeter sur l’avenir. Ils entendaient également protester contre le rapport du Vérificateur général qui épingle certains éléments de leur gestion.

La rencontre était animée par la directrice exécutive d’ARCAD/sida, le Dr Dembélé Bintou Keïta, le président de l’association, le Dr Aliou Sylla, et un membre du Haut conseil national de lutte contre le sida, Daouda Diakité.

Dans un exposé liminaire, le Dr Dembélé Bintou Keïta a fait la genèse de l’association créée en 1994 et dont les axes stratégiques sont, entre autres, le renforcement institutionnel, la promotion de la santé sexuelle, l’incitation au dépistage et le renforcement de la prise en charge globale. L’accès aux soins pour les groupes vulnérables et le renforcement du centre de formation « donya » figurent aussi parmi les axes stratégiques.

Pour l’exercice 2013 ARCAD/sida, les équipes médicales de l’association ont réalisé 95 096 consultations pour les personnes atteintes de la maladie. L’association a aussi mis sous traitement antirétroviral (ARV) 3 174 nouveaux patients. Le nombre total de patients sous ARV suivis par ARCAD/sida est estimé à 14 525 personnes soit 50,6% de l’ensemble des patients traités aux ARV dans notre pays.

ARCAD/sida a aussi dépisté 536 enfants positifs. Mais au-delà de ces résultats, l’association a mené beaucoup d’autres activités de prévention, de formation, notamment le week-end thérapeutique organisé à l’intention des enfants sous ARV, pour les amener à l’observance du traitement.

La lutte contre le sida connaît des problèmes de financement. La directrice exécutive a souligné des difficultés liées à la rareté des ressources, à la multiplicité des procédures de gestion des partenaires. Elle a rappelé le «zéro cash policy», une mesure transitoire mise en œuvre en attendant le rapport final du bureau de l’inspecteur général du Fonds mondial. Avec cette mesure, aucune association de lutte contre le sida ne gère directement les fonds. Les dépenses sont effectuées par PNUD sur la base des requêtes qui lui sont proposées.

Le rapport du Vérificateur général sur la gestion des subventions accordées à ARCAD/Sida dans le cadre des rounds 4 et 8, est aussi venu sur le tapis. Les responsables d’ARCAD/Sida ont clairement désapprouvé les conclusions du rapport les concernant.

Il faut rappeler qu’ARCAD/sida a reçu 6,835 milliards Fcfa sur les deux rounds pour exécuter ou faire exécuter des activités de prise en charge globale à travers l’accès aux soins et aux traitements, la recherche et la communication. Dans la gestion de ce fonds, le vérificateur a estimé que 107 millions de Fcfa avaient été détournés.

Le président d’ARCAD/Sida a démenti, chiffres en main, tout détournement. Il a rappelé que son association ne serait pas là aujourd’hui si des fonds avaient été spoliés. La directrice exécutive a fait chorus.

Les accusations de détournement, ont-ils souligné, sont dommageables pour l’image de l’association qui fêtera ses 20 ans le 29 novembre prochain. Cette association reconnue d’utilité publique, continue, assurent-ils, de jouir de la confiance des partenaires techniques et financiers de la lutte contre le sida.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !