Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital Gabriel Touré : au départ d’une nouvelle tendance positive - 29/05/2017 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Centre Hospitalier-Universitaire (CHU) Gabriel Touré est-il définitivement sorti de la zone de turbulence ? Tout porte à le croire. En tout cas, tous les clignotants sont au vert pour l’instant et l’établissement hospitalier semble retrouver le grand calme qui sied à une structure de prise en charge de 3è référence. C’est le constat que l’on pouvait faire lors de la 39è session du conseil d’administration de l’hôpital, tenue mercredi dernier dans ses propres locaux. Les travaux étaient dirigés par le président intérimaire du conseil d’administration Ibrahima Dioné, en présence du directeur général de l’hôpital, le Pr Kassoum Mamourou Sidibé et de son adjoint Cheick Tidiane Sylla.

Il est utile de rappeler que Gabriel Touré reste un établissement hospitalier très sollicité par les Bamakois du fait de sa position géographique. Mais il a connu, ces deniers temps, de grandes difficultés, liées aux mouvements des syndicalistes (à raison ou à tort). Le centre hospitalier-universitaire semble avoir trouvé la bonne recette pour s’extraire, petit à petit, du cycle des agitations souvent favorisées par un déficit de communication entre les travailleurs et l’administration de l’établissement. Et cela, pour le bonheur des malades et autres usagers qui y ont recours. Nonobstant les difficultés, le CHU Gabriel Touré a été particulièrement actif l’année dernière. En attestent les statistiques fournies aux administrateurs par l’administration hospitalière. En 2016, l’hôpital a réalisé 129 660 consultations et 17 879 hospitalisations, tous les services confondus. A ce propos, le directeur général de l’établissement, a expliqué que les recettes générées par ces consultations, hospitalisations ainsi que les examens complémentaires qui en sont issus, ont permis d’atteindre des niveaux de ristournes jamais atteints depuis 1993.

Pour le patron de Gabriel Touré, ces résultats sont le fruit des efforts conjugués de l’ensemble des travailleurs. Auparavant, le Pr Kasssoum Mamourou Sanogo avait témoigné de sa gratitude aux administrateurs pour leur disponibilité constante et félicité le personnel pour l’accomplissement de sa tâche quotidienne. L’établissement hospitalier qui nourrit de légitimes ambitions d’amélioration de la qualité de ses prestations, envisage l’ouverture du centre national de régulation des urgences médico-chirurgicales. Il veut également construire un bâtiment de quatre étages avec un sous-sol destiné à l’hospitalisation mais surtout avec les commodités requises, en la matière actuellement. Il est aussi dans les intentions de l’administration hospitalière de bâtir un R+3 également avec sous-sol pour un laboratoire d’analyse biologique ultra performant et une pharmacie hospitalière moderne. Pour sa part, le président intérimaire du conseil d’administration de Gabriel Touré a rappelé que les administrateurs sont en fin de mandat. Pour lui, le décret de nomination des nouveaux membres du conseil n’a pu être pris parce que le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique n’aurait pas reçu, simplement à temps les différents noms. Mais le président intérimaire a tenu à dissiper toute difficulté qui pourrait s’opposer à la tenue de ce conseil. Il est aussi bon de souligner que Gabriel Touré boxe dans la catégorie des grands hôpitaux du pays avec un arsenal de diagnostic très performant qui reste confronté à la récurrente problématique de maintenance des équipements. L’établissement dispose également de praticiens de grande qualité, notamment du côté de la chirurgie pédiatrique avec le Pr Mamby Keïta, de la neurologie avec le Pr Youssoufa Maïga, de l’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) avec le Pr Mohamed Keïta et de la gastro-entérologie avec le Pr Anselme Konaté, entre autres.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !