Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Antitussifs : attention aux effets secondaires ! - 07/06/2017 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le surdosage n’est pas rare. La maman voulant à chaque toux donner un antitussif à l’enfant peut provoquer un surdosage, qui nécessite une réanimation cardio-vasculaire. Les antitussifs sont des médicaments agissant contre la toux. Mal utilisés, ils peuvent être néfastes et entraîner un encombrement bronchique. Ils font même plus de mal que de bien en empêchant d’expulser les sécrétions indésirables. Surtout chez les enfants.

Et pourtant ces médicaments sont utilisés de façon fréquente et banale pour tout traitement de la toux chez les enfants. Ces antitussifs ont tendance à provoquer des effets secondaires dangereux chez les bébés et les jeunes enfants. D’après le pédiatre du CHU Gabriel Touré, le professeur Abdoul Aziz Diakité, toute toux ne doit pas être traitée par des médicaments. Il estime qu’il est inutile, voire contreproductif d’essayer de bloquer la toux en empêchant l’évacuation des crachats et des glaires, à l’aide d’un médicament antitussif. Mieux vaut respecter ce réflexe naturel de toux, qui est indispensable à l’organisme. « Il faut respecter le rôle bénéfique de la toux », insiste le Pr Abdoul Aziz Diakité . Car la toux est un mécanisme de défense de l’organisme en vue de se débarrasser des agresseurs au niveau des voies respiratoires. Ces agresseurs sont des bactéries, des virus, des substances physico-chimiques ou d’autres éléments nocifs pour l’organisme. Elle a comme rôle principal de drainer les voies respiratoires.

Cette toux peut être sèche et irritative ou grasse et productive. La toux peut devenir une pathologie. Chez le nourrisson, c’est-à-dire chez les enfants de moins de deux ans, la toux est fréquente au cours des infections respiratoires. Mais avant tout traitement de la toux, il faut en chercher la cause. Celle-ci est prise parfois pour une maladie alors que ce n’est qu’un symptôme parmi tant d’autres.

Le plus souvent, la toux est associée aux symptômes de la rhinopharyngite, qui se manifestent par un écoulement nasal. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la toux, dont des facteurs environnementaux tels que le tabac. Il peut s’agir des régurgitations qui sont un reflux gastro-œsophagien ou tout simplement d’inflammation des bronches dues à une allergie ou à un asthme. Les médicaments utilisés contre cette toux sont de deux grands ordres.

Les médicaments qui bloquent la toux sèche et irritative sont appelés antitussifs. Les médicaments qui aident à cracher ou à combattre la toux grasse sont des expectorants, des fluidifiants ou des mucolytiques. Les antitussifs ont pour fonction essentielle de bloquer le mécanisme de la toux. Ce blocage se fait généralement au niveau central. C’est-à-dire au niveau du bulbe, qui commande la toux. Les antitussifs se présentent généralement sous forme de sirop et parfois sous forme de comprimés ou de pâte à mâcher. Ils sont indiqués en cas de toux irritative et sèche. En agissant sur le centre de commande de la toux situé dans le bulbe du cerveau, ils abolissent le réflexe de la toux. Donc s’ils sont mal utilisés, notamment en cas de toux grasse, ils peuvent être néfastes et entraîner un encombrement bronchique. Les antitussifs sont opiacés ou non opiacés. Ces médicaments dérivent de l’opium et sont utilisés pour les toux irritatives non productives ou gênantes. Le docteur souligne que ces médicaments ne doivent pas être utilisés chez les enfants de moins de 30 mois. « S’ils sont utilisés, la prescription doit venir d’un médecin ou d’un docteur pharmacien », prévient le pédiatre. Tous les médicaments à base de carbocisteine sont contre indiqués à cet âge. Ces médicaments peuvent être dangereux pour les enfants. Ils peuvent créer une dépression et une perturbation de la respiration. Ils peuvent aussi provoquer chez l’enfant, une constipation, une somnolence, des vertiges et même des nausées. Le surdosage n’est pas aussi rare. La maman voulant à chaque toux donner du médicament à l’enfant, peut provoquer un surdosage, qui nécessite une réanimation cardio-vasculaire. Ces médicaments ne doivent pas être associés à d’autres médicaments sans l’avis d’un médecin. La durée de l’utilisation ne doit pas dépasser 5 jours. « Pendant la grossesse et durant l’allaitement, ces médicaments doivent être évités », a souligné le professeur Diakité. Il recommande de lire attentivement la composition de ces médicaments sur la notice d’emploi, de ne pas dépasser la durée de traitement, mais surtout de consulter pour une prescription orientée. Les parents peuvent adopter des bonnes habitudes pour le traitement de la toux du bébé. Si l’un des parents fume, il doit le faire en dehors de la chambre et du domicile. Ils peuvent éviter de donner un quelconque médicament contre la toux à l’enfant sans l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.
Les parents doivent faire boire le bébé fréquemment, en veillant à aérer régulièrement sa chambre. L’atmosphère dans la chambre du bébé doit également être maintenue à une température comprise entre 19° et 20°C.

F. NAPHO

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !