Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Un hôpital ultramoderne pour Sikasso - 27/02/2007 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le complexe possédera une unité de maintenance, une banque de sang et des services de consultations externes, des urgences, d’hospitalisation, de chirurgie et de gynécologie-obstétrique. La pose de la première pierre d’une infrastructure ou d'un bâtiment, est déjà un acte marquant. Mais lorsqu'elle concerne un hôpital régional qui coûtera plus de 6,5 milliards de Fcfa, l'événement devient à la fois mémorable et historique. C'est donc dans la ferveur populaire que Sikasso a vécu, dimanche, le lancement du chantier de son hôpital régional par le président de la République.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba, de membres du gouvernement, des autorités politiques et administratives et des élus de la région ainsi que de nombreux invités de marque.
L’établissement hospitalier public qui s'élèvera dans 24 mois à Sikasso, est entièrement financé par le budget d’État. Il occupera 16 000 mètres carrés sur un terrain de 8 hectares et aura une capacité d’accueil de 130 lits. Le complexe comportera un hôpital ultra moderne de 2è référence, une unité de maintenance et une banque de sang, des services de consultations externes, des urgences, d’hospitalisation, de chirurgie et de gynécologie-obstétrique.

L'établissement sera évidemment doté d'un bloc administratif et des groupes électrogènes y seront installés pour réduire les risques liés aux coupures d’électricité.

Plus de 6 milliards de Fcfa : Le nouvel hôpital de Sikasso sera construit par l’entreprise chinoise CHECEC (Agence nationale de la société de Henan) de droit malien. Le contrôle technique est confié à Alpages, un bureau de contrôle technique pour la garantie décennale de notre compatriote Mahamoudou Wadidié.

La Cellule d’exécution des programmes de renforcement des infrastructures sanitaires (Cepris) du département de la Santé assurera la supervision technique des travaux, conformément à ses attributions.
L'étude architecturale de la structure, a été effectuée par un groupement de bureaux d’architecture : Aldi, Acart, Ofetoc (tous maliens) et Planungsring Dr Pawlik + co (un bureau allemand d'architecture). Ils ont travaillé sur ce dossier pendant plus d’une année avant de le finaliser.

Le président Amadou Toumani Touré qui s’emploie à répondre à la demande sociale et à réaliser des infrastructures, a décidé personnellement d'accroître l'envergure d'un projet, initialement ficelé pour 2,3 milliards. C’est à la faveur d’une révision préconisée par le chef de l’État que l'hôpital prévu a été reprofilé pour une enveloppe de plus de 6,5 milliards de Fcfa.
Le président Touré a levé toute équivoque sur le financement de cet hôpital régional. Il est 100 % malien, a-t-il assuré. Le chef de l'État en notant combien Sikasso faisait honneur à notre pays, se référait à la crise ivoirienne, une des plus grandes difficultés vécues par notre pays, marquée par le ralentissement de l’économie. Une réunion spéciale destinée à mesurer l’impact de cette crise et à apporter les correctifs nécessaires, a été annoncée par le chef de l'Etat. A ce propos, ATT a également salué Sikasso, cette ville de cœur qui s'est distinguée dans l'accueil des réfugiés maliens mais aussi des expatriés ivoiriens et dans un total esprit de partage (santé, éducation et nourriture) et d’hospitalité.

250 millions de médicaments : Le président Touré a exposé des ambitions légitimes pour la capitale du Kénédougou et les autres cercles de la région, citant notamment des routes à Kadiolo ou le tronçon Zantiebougou-Kolondiéba.
Le ministre de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba, a expliqué que l'hôpital régional répondra aux objectifs de la politique nationale de santé en partie contenue dans le Programme de développement sanitaire et social (Prodess) destiné à améliorer les soins et les services de qualité et à accroître leur accessibilité au plus grand nombre.

Les pouvoirs publics sont attelés à la réalisation d’infrastructures sanitaires et au renforcement du plateau technique de nos établissements. De nombreuses actions ont été accomplies dans ce sens comme c'est le cas à Gabriel Touré, au Point G, à l'IOTA, etc. Pour le cas spécifique de la région de Sikasso, le gouvernement lui a consacré plus de 1,2 milliard de Fcfa durant ces deux dernières années. En collaboration avec les partenaires techniques et financiers, il a aussi équipé et renforcé le plateau technique du centre de santé de référence de Koutiala et d’une douzaine de centres de santé communautaires (Cscom) de la région.

En outre la Pharmacie populaire du Mali a fourni à la région de Sikasso 250 millions de Fcfa de médicaments.
Mme Maïga Zeïnab Mint Youba a rappelé en sus la convention de formation portant sur plus de 1,5 milliard de Fcfa, signée entre son département et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Celle-ci va permettre d’assurer la formation de spécialistes et le renforcement des compétences locales.

Dans son intervention, le maire de la ville de Sikasso, Mama Sylla, a remercié Amadou Toumani Touré, "un homme de parole et d’action" qui a le souci de "la santé des populations". Cet hôpital est la consécration de votre conviction et de votre vision, a jugé l'édile.

Le président de la République a été longuement ovationné par la foule à son départ du site qui abritera l’hôpital régional. Celui-ci va soulager une des contrées les plus peuplées du pays et améliorer notablement la prise en charge des malades.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !