Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Centre national d’appui à la lutte contre la maladie : un plan opérationnel ambitieux et pertinent en 2018 - 15/02/2018 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Centre National d’Appui à la lutte contre la Maladie (CNAM) a tenu, lundi dernier, la 26è session ordinaire de son conseil d’administration. Les travaux qui se sont déroulés dans ledit centre, étaient présidés par le conseiller technique du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Sékou Oumar Dembélé. L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du procès verbal de la 25è session ordinaire, l’état d’exécution des recommandations issues de la précédente session. L’examen et l’adoption du rapport d’activités, le point d’exécution du budget 2017, l’examen et l’adoption du plan opérationnel et le projet de budget 2018 étaient aussi inscrits à l’ordre du jour.

Le CNAM est l’un des services clés du département de la Santé dédié à la promotion de la recherche opérationnelle, de la surveillance et prise en charge de certaines maladies et de l’appui aux programmes de santé. Dans l’exécution de ses missions, il a enregistré des résultats satisfaisants. Mais il doit aussi relever des défis.

Selon le président du conseil, Sékou Oumar Dembélé, le centre a enregistré un niveau satisfaisant d’exécution des activités et ce constat est aussi valable pour la mobilisation des ressources financières qui dépasse 100% avec un taux d’exécution de 93 % des ressources mobilisées. Par contre, il a indiqué que l’année 2018 se présente avec de nouveaux défis pour le centre. Il s’agit non seulement du renforcement des acquis, mais aussi de l’ouverture de nouveaux chantiers qui mèneront vers l’excellence dans le domaine de la recherche scientifique, de la formation continue et de la lutte contre la maladie.
En outre, Sékou Oumar Dembélé a déclaré que les perspectives du centre sont basées sur le renforcement des infrastructures, l’approvisionnement en équipements techniques, informatiques et roulants, le renforcement des capacités des ressources humaines, la recherche opérationnelle et le développement de la recherche vaccinale sur les maladies transmissibles.

En termes d’activités, le directeur général par intérim du CNAM, Drissa Diarra a affirmé que les réalisations de son centre sont satisfaisantes dans tous les domaines. Il s’agit, notamment des consultations externes, des formations continues, universitaires, post universitaires et des protocoles d’études en cours de réalisation.

Cependant, il a précisé qu’il restait encore de nombreux défis à relever dans les domaines de la recherche, de la formation continue et de l’appui aux programmes et soins médicaux. C’est pourquoi son centre envisage cette année un plan opérationnel ambitieux et pertinent. Ce plan opérationnel portera, notamment sur l’approvisionnement en équipements techniques, informatiques et roulants, le développement des capacités par la formation médicale continue, le développement de la recherche biomédicale sur les maladies transmissibles, l’amélioration de la gestion des urgences sanitaires au niveau national.

Sur le plan financier, le centre a mobilisé 1.171.850.699 Fcfa sur une prévision annuelle de 203.633.000 Fcfa, soit un taux de mobilisation de 97% avec un taux d’exécution de 1.129.085.156 Fcfa, soit 96,35%. Quant au budget prévisionnel 2018, il est estimé en recettes et en dépenses à la somme de 1.279.794.000 Fcfa contre 1.085.163.000 Fcfa en 2017, soit une augmentation de 18%.

A. M. K.

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !