Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Consultations ophtalmologiques : la démarche salutaire du cabinet optique vision international - 31/01/2019 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cabinet optique vision international a procédé à des consultations ophtalmologie gratuites au bénéfice des travailleurs mardi dernier à l’Agence Malienne de Presse et de Publicité (AMAP). Cette démarche avait pour but de vérifier la vision oculaire des volontaires, de les sensibiliser au port des verres corrigés, c’est-à-dire des verres pharmaceutiques afin de prévenir les risques de maladies telles que la cataracte et le glaucome. Cette initiative a également pour objet d’encourager l’achat des verres corrigés professionnels au lieu de s’approvisionner sur le marché non spécialisé de lunettes.

Ainsi, cette opération de consultation ophtalmologique a permis à beaucoup d’agents du service de savoir le niveau de qualité de leur vision, pour dorénavant prendre des mesures et précautions afin de maintenir leurs yeux en bon état. L’engouement était perceptible dans la salle de conférence du service qui refusait du monde.

L’affluence était telle que l’équipe ophtalmologique a dû rester jusqu’au-delà de 15 heures pour prendre tous les volontaires. Selon le représentant du cabinet, Anoh Joseph, « notre démarche s’inscrit dans un cadre purement social afin de prévenir les travailleurs des risques de maladies des yeux telles que les maladies de cataracte et de glaucome ». Anoh Joseph a précisé que pour les cas de maladies des yeux très graves, il conseille à l’intéressé de recourir aux services des structures ophtalmologiques reconnues par l’Etat comme le vénérable Institut ophtalmologique tropicale d’Afrique (IOTA) qu’abrite notre pays. Cette structure, reconnaît le spécialiste, est habilitée pour traiter ces maladies. « C’est pour cela que nous avons décidé de prévenir plutôt que de guérir », a-t-il souligné.

Les agents n’ont pas ignoré l’opportunité de se faire consulter sur leur lieu de travail. Ainsi, tous ceux qui ont bénéficié de la consultation, ont salué l’initiative et chaleureusement remercié le cabinet pour ces consultations de proximité.

Adama Sogodogo est dessinateur graphiste, chargé des maquettes au journal L’Essor. Il a apprécié l’initiative qu’il trouve très bonne. « C’est une très bonne initiative qui vient à point nommé, car à un certain âge, il faut faire des consultations ophtalmologiques pour se faire une idée de sa vision », a fait savoir M. Sogodogo qui a aussi souligné que le fait que ça se passe au service est un atout pour les travailleurs. Ce qui permis à beaucoup d’agents de se faire consulter sans se déplacer. « J’ai été très satisfait parce que, comparativement aux consultations que j’ai eu à faire, celle d’aujourd’hui a indiqué les mêmes caractéristiques. Mais, avec eux il y a encore beaucoup plus de professionnalisme », a souligné Adama Sogodogo. Il a aussi indiqué qu’il est toujours bon de faire ce genre de consultation, parce que tout le monde n’a pas le temps, s’il faut aller à l’IOTA ou dans d’autres cabinets ou cliniques, c’est souvent compliqué, soutiendra-t-il. Il a félicité et encouragé la direction générale de l’AMAP pour avoir accepté ces consultations périodiques, qui sont la deuxième du genre en trois ans.

Un autre collègue a apprécié et salué l’initiative à l’instar du premier interlocuteur. « C’est une très bonne initiative pour la direction de l’AMAP et je la félicite pour avoir organisé cette belle initiative. Nous sommes des jeunes agents ici, c’est vrai, qu’on ne porte pas des verres pour le moment, mais, quelqu’un peut traîner des anomalies sans s’en rendre compte. Pour certains agents la vision est bonne, pour d’autres des points de défaillance ont été décelés. De ce fait, ces consultations représentent une occasion pour ces derniers de veiller sur leur vision avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré Baba Tangara, magasinier à l’AMAP.

Mme Goumané Aïssata Landouré, agent de recouvrement à l’AMAP, a apprécié la consultation ophtalmologique. « J’ai été très satisfaite même par rapport au prix des verres qu’on m’a prescrit, cela a été abordable », a témoigné Mme Goumané Aïssata Landouré. Elle ajoutera qu’elle a acheté les verres correcteurs à 35.000 Fcfa, avec une possibilité de paiement par échéance, ce qui lui convient.

Siné S. TRAORÉ

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !