Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Institut national de formation en sciences de la Santé : Les administrateurs font le point des activités - 30/08/2019 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 24e assemblée ordinaire de l’Institut National de Formation en Sciences de la Santé (INFSS) s’est tenue, mercredi, dans ses propres installations à N’Tomikorobougou. La réunion était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Drissa Diallo, en présence du directeur général de l’INFSS, Dr Ousmane Touré.

L’ordre du jour de cette session portait sur la lecture et l’adoption du procès-verbal de la 23e session, l’examen de l’état d’exécution de la recommandation de la 23e session. Les administrateurs se sont aussi prononcés sur la présentation et l’adoption du rapport d’activités et de l’état d’exécution du budget du 1 janvier au 30 juin 2019.

Dans son allocution, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a souligné que cette session à mi-parcours était une occasion pour les administrateurs d’examiner l’état de mise en œuvre du plan opérationnel 2019 adopté en décembre 2018 au 30 juin 2019 et le niveau de consommation des ressources financières mobilisées à cet effet.

Par ailleurs, il a expliqué que malgré certaines difficultés qui ont émaillé le semestre, des efforts importants ont été consentis par l’administration de l’Institut pour atteindre les objectifs fixés pour la fin de l’année. Ces efforts sont, entre autres, la tenue normale des concours et tests de recrutement des apprenants pour les deux cycles (licence et master). Au titre de l’année académique 2018-2019, selon le Pr Drissa Diallo, l’ouverture du Centre d’excellence en gestion des services de santé est aussi un fait majeur de cette période. Il ajoutera que l’examen national de fin de cycle pour les deux niveaux (licence et master) s’est également déroulé, avec des taux de réussite à hauteur de leurs attentes. Le représentant du ministre a également indiqué que plusieurs activités de renforcement des capacités pédagogiques, de gouvernance et d’amélioration des conditions d’études des apprenants et de travail du personnel sont achevées ou en cours. « Au regard de ces avancées significatives énumérées, je reste confiant en l’atteindre des objectifs du plan opérationnel 2019 », a-t-il dit.

Quant au directeur général de l’INFSS, il a précisé que cette 24è session avait pour objet d’évaluer les activités de l’année en cours et voir quels sont les objectifs à atteindre. Selon lui, l’INFSS est en bonne position pour atteindre ses objectifs parce que tous les indicateurs sont au delà de 50%. « Les indicateurs dans le cas d’un établissement comme le nôtre, c’est le taux de réussite des examens », a expliqué Dr Ousmane Touré. Il a aussi ajouté que cette année, le taux de réussite de l’examen de sortie est 96%. Ce qui est tout à fait remarquant, a-t-il signalé. « Par rapport à l’avancée des cours, nous sommes à entre 45 et 70 %, ce qui nous rassure que nous allons terminer dans le délai prévu, malgré toutes les difficultés », a rassuré le directeur général.
Le patron de l’institut a également évoqué les difficultés. « Comme tous les autres établissements, nous n’avons pas toujours les ressources à hauteur de nos souhaits et puis nous avons effectivement quelque retard par rapport à certains travaux, notamment l’amphithéâtre même si nous avons atteint un niveau assez appréciable à hauteur de 92%, mais après un délai longuement dépassé » a-t-il expliqué. Le budget adopté en début d’année est environ 2.800.000.000 de Fcfa, a annoncé Dr Ousmane Touré.

Yaya DIAKITE

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !